Dire, ne pas dire : Du bon usage de la langue française

Le site Web de l’Académie française n’est pas à proprement parler très attractif, mais c’est en écoutant une émission matinale sur France Inter, que j’ai découvert l’existence d’une rubrique appelée Dire, ne pas dire, qui m’a donné envie d’y faire une petite visite de politesse pour voir de quoi il s’agissait. Il s’agit d’une série de billets destinés à expliquer les bons et les mauvais usages de la langue française.
Depuis la page d’accueil, qui si on n’y prend garde ne montre que quelques articles récents du Bloc-notes, il faut laisser passer le curseur de la souris en haut sur la barre de menus sur Dire, Ne pas Dire pour révéler l’accès à l’interface de navigation : Emplois fautifs, Extensions de sens abusives, Néologismes & Anglicismes, Bonheurs & Surprises, Bloc-notes, Courrier des internautes.
Les contenus proposés sont vraiment très pertinents, parfois à la limite de l’érudition, toujours teintés d’un peu d’humour et devraient intéresser tous ceux qui pensent que la difficulté de la langue française est en réalité une richesse. Cette rubrique n’est pas du tout récente puisque les premiers articles remontent à octobre 2011 et que de nouvelles publications y sont sans cesse ajoutées.

dire-ne-pas-dire

La matière explorée est classique et concerne le bon usage des mots et des expressions à employer en Français ainsi que de leurs origines. Par exemple : y a-t-il des majuscules aux noms des jours et des mois, doit on dire prendre pour témoin ou prendre à témoin, doit-on employer luxurieux pour luxuriant, etc. Chaque terme ou expression est en général accompagné d’exemples On dit ou On ne dit pas pour mettre en situation les explications.
Très vivant, le courrier des internautes répond aux questions de langue sur un point précis de la langue française que tout le monde peut soumettre par l’intermédiaire d’un formulaire.

La rubrique Dire, Ne pas Dire mérite vraiment des visites fréquentes, car il y a toujours quelque chose à apprendre en y furetant au hasard ou en passant par le moteur de recherche, bien qu’un flux RSS particulier serait certainement une bonne idée à mettre en place pour suivre plus facilement les nouvelles publications.

Source : Dire, Ne pas dire

Publicités

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :