Apprendre les rudiments de la cryptographie sur Android

S’il est un domaine où les mathématiques trouvent un champ d’application bien concret, c’est bien la cryptographie qui permet le chiffrement de messages ainsi que toutes les techniques menant aux décodages de messages chiffrés (déchiffrement). Pour s’initier aux techniques permettant de diffuser des messages chiffrés, l’application Cryptoy pour Android a été créée avec un objectif éducatif par les services de renseignement britanniques, l’agence GCHQ (Government Communication Headquarters). Une version pour iOS devrait être développée courant 2015. L’application est gratuite, entièrement en anglais et ne fonctionne que sur tablettes.
Cela n’empêche pas Cryptoy d’être une application ludique vraiment très intéressante même si elle ne couvre que quatre techniques de chiffrement : le chiffre de César (appelé ici Shift pour un décalage d’une ou plusieurs lettres dans l’alphabet), la substitution, le chiffre de Vigenère et le fonctionnement de la machine Enigma. Les explications fournies sont bien développées, elles font l’historique de l’utilisation des différentes méthodes et bien entendu détaillent le fonctionnement et les faiblesses de ces codes secrets.

cryptoy

Une fois que la technique de chiffrement est acquise, il est bien entendu possible de s’amuser à chiffrer un message en employant l’une des techniques décrites puis de l’envoyer à des amis afin qu’ils tentent de le déchiffrer avec plus ou moins de facilité en fonction du nombre d’indices que l’on est prêt à leur communiquer pour les aider dans cette tâche. L’exercice n’est pas facile, car les casseurs de code devront déployer beaucoup de matière grise pour venir à bout de ces chiffres.
Bien entendu, ces techniques de chiffrement sont complètement dépassées, elles semblent aujourd’hui bien rudimentaires et ne sont plus employées. La raison d’être de Cryptoy est sans aucun doute de susciter des vocations pour pousser les plus jeunes à s’intéresser à la cryptographie.
Par contre rien ne précise comment les futurs brillants analystes ont une chance de se faire remarquer ni même recruter. Ce n’est pas la première fois que le GCHQ emploie ce genre de méthodes ludiques pour repérer des talents parmi le grand public. En effet, une grille de mots croisés cryptée avait été publiée dans le Daily Telegraph avec l’espoir pour ceux qui arriveraient à la résoudre de travailler au sein de l’agence britannique.

qr-code-android-cryptoy

Source : Cryptoy

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :