Trouver les liens morts sur un site Web

Il est assez fréquent quand on traite de technologies informatiques et notamment d'applications en ligne et de sites Web, qu'ils disparaissent du jour au lendemain sans la moindre explication de leurs créateurs. C'est une situation pénible, surtout quand les noms de domaines initiaux sont rachetés par des margoulins et qu'ils servent à promouvoir toute autre chose qu'à l'origine.

Pour un blogueur qui a rédigé un billet de présentation, cela équivaut à un texte qui devient inutile, une mauvaise impression auprès des lecteurs éventuels qui le lisent et évidemment un problème en terme de SEO si ce nombre de liens morts devient trop important par rapport à l'ensemble d'un site.

Pour ma part, j'essaie de modifier l'article en question en essayant de trouver un service équivalent, ce qui est souvent possible, ou alors je finis par effacer le billet en question pour supprimer du même coup le lien mort qu'il renferme.

Pour repérer les liens morts, je me suis longtemps appuyé sur le plug-in WordPress Broken Link Checker. Je ne l'utilise plus, car mon hébergeur actuel, l'excellent WPServeur ne l'autorise pas sur sa plateforme pour des raisons de performances.

J'avais d'ailleurs constaté ce gros problème de monopolisation des ressources du serveur par ce plug-in quand ce blog était encore hébergé par l'épouvantable BlueHost, certainement l'un des pires hébergeurs de la planète (ces gens sont nuls en tout et d'une mauvaise foi redoutable).

Pour trouver tous les liens morts sur un site, qu'il soit d'ailleurs hébergé sur WordPress ou pas, Online Broken Checker est un excellent service en ligne pour effectuer cette vérification.

broken-link-checker

L'outil s'utilise sans inscription et sa version gratuite prend en charge jusqu'à 3 000 pages, ce qui n'est déjà pas si mal.

Après avoir indiqué l'URL du site à analyser, le processus de vérification commence. Les résultats s'affichent en temps réel.

Sont indiqués dans un tableau récapitulatif, les liens morts détectés, la possibilité de visualiser les pages sur lesquels ils se trouvent et le code source des pages en question et enfin le code d'erreur HTML renvoyé par le serveur : erreur 404, erreur de serveur, timeout, erreur d'URL...

codes-erreur-html

L'analyse se fait assez rapidement. Il est de toute façon possible de la laisser travailler dans un onglet du navigateur.

La version gratuite de ne permet de Online Broken Checker n'autorise qu'une analyse à la fois. Il faudra attendre qu'une première analyse soit terminée pour en lancer une autre.

La version commerciale de l'outil prévoit outre la prise en charge de plus de 3 000 pages, des fonctionnalités d'export du tableau des résultats dans un fichier de type CSV et la prise en charge des images et des documents. Les tarifs ne sont pas indiqués. Il faut les demander par mail au développeur de l'application.

Publicités

Author: Ballajack

Share This Post On
37 Partages
Tweetez20
Partagez9
+13
Partagez5