La carte sonore des langues régionales de France

Même si la langue française est parlée par l'ensemble des habitants du pays, il n'en reste pas moins que les langues régionales ont bien résisté au monolinguisme d’État.

Le français s'est d'abord imposé face au latin afin de réduire le pouvoir de l’Église tout en augmentant celui de l’État centralisé et de son administration.

Le français est devenu la langue officielle de la France avec la promulgation de l'ordonnance de Villers-Cotterêts en 1539 par François 1er. Le français devient alors la langue officielle du droit et de l'administration, en remplacement du latin.

À l'époque, 10 à 20 % de la population parle le français du XVIe siècle. Les autres parlent les dialectes et les patois de leurs régions. Les langues autochtones sont souvent nommées patois.

Avec la Révolution française, l'adoption de l'école laïque, gratuite et obligatoire voulue par la Troisième République et le service militaire, le français a été imposé plus qu'adopté à l'ensemble de la population qui dans les faits continue de pratiquer une langue régionale pour la vie de tous les jours.

La Constitution française de 1958 mentionne que la langue de la République est le français. Le français est donc la seule langue officielle de la France.

Néanmoins, en juillet 2008, un article est ajouté à la Constitution qui reconnaît aux langues régionales une valeur patrimoniale.

On dénombre près de 400 langues régionales parlées dans l'hexagone. Les plus connues sont l'Occitan, le Breton, le Corse, le Basque...

atlas-sonore-langues-regionales

Sur l'Atlas sonore des langues régionales de France, sur une carte de France cliquable, une même fable du conteur grec Ésope peut être écoutée et lue d'une part en français, en cliquant sur la ville de Paris et dans plus de 100 variétés de langues régionales, en cliquant sur les divers points de la carte qui chacun représente une langue régionale.

La bise et le soleil se disputaient, chacun assurant qu'il était le plus fort, quand ils ont vu un voyageur qui s'avançait, enveloppé dans son manteau. Ils sont tombés d'accord que celui qui arriverait le premier à faire ôter son manteau au voyageur serait regardé comme le plus fort. Alors, la bise s'est mise à souffler de toute sa force, mais plus elle soufflait, plus le voyageur serrait son manteau autour de lui et à la fin, la bise a renoncé à le lui faire ôter. Alors le soleil a commencé à briller et au bout d'un moment, le voyageur, réchauffé a ôté son manteau. Ainsi, la bise a dû reconnaître que le soleil était le plus fort des deux.

Il est étonnant qu'il existe une telle diversité de langues régionales, mais il faut savoir que pour un même patois, des variétés linguistiques existent.

atlas-sonore-toulouse

Le texte de la fable d’Ésope est retranscrit dans la langue régionale qui correspond au point sur lequel on a cliqué sur la carte. Le texte est alors lu par un locuteur du cru.

Des filtres en dessous de la carte permettent d'affiner l'affichage des informations qui s'y trouvent : départements, frontières, prendre en compte la Belgique et la Suisse...

La carte est loin d'être complète, elle ne concerne d'ailleurs que la métropole, mais il est possible d'y contribuer en écrivant à une adresse mail indiquée tout en bas de la page Web.

Ce travail est proposé par le laboratoire UPR3251 du CNRS.

Publicités

Author: Ballajack

Share This Post On
36 Partages
Tweetez6
Partagez23
+16
Partagez1