Google est une machinerie incroyable d’applications en ligne, de services, d’outils en tout genre pour travailler depuis Internet, qui non seulement rendent des services appréciables, car ils sont gratuits et performants, mais en revanche comme tout à un prix, rien dans ce bas monde n’est gratuit, la contrepartie à payer est l’affichage publicitaire et le ciblage du profil des utilisateurs (consommateurs) par la multinationale à l’appétit insatiable. En gros, en utilisant la galaxie de logiciels de Google, la firme finit par tout savoir de vous et de vos petites habitudes : âge, profession, adresse, téléphone, études suivies, opinions politiques, centre d’intérêts, loisirs, vie familiale… Rien qu’en analysant l’historique des navigations Web de n’importe qui, Google est en mesure de réaliser un portrait sociologique parfait d’une personne. Les bases de données de Google regorgent d’informations personnelles avec l’objectif en vous cernant parfaitement de vous vendre des produits ou des services adaptés à votre profil de consommation. Certains y voient à tort ou à raison une atteinte à la vie privée, qu’il convient de protéger via moult outils pour tenter de se rendre anonyme sur Internet, mais comme rien n’oblige en réalité personne à se servir de Google et de ses outils, cette mise en garde sécuritaire me semble légèrement surfaite et parfois à la limite de la paranoïa.
La plupart des applications que Google propose sont suffisamment connues (le moteur de recherche, Gmail, YouTube, Google+, Google Docs, Google Maps…) et parfaitement mises en avant par la société qui à l’origine n’était qu’un moteur de recherche, mais certains réglages, paramètres, outils de suivi ne sont pas particulièrement diffusés.

google

Cette liste d’URLs établie par l’excellent blog Digital Inspiration donnent l’accès direct à des outils de Google à consulter pour visualiser et régler certains paramètres ou accéder à des fonctionnalités intéressantes.

  • Pour créer un compte Google il faut en premier lieu fournir une adresse mail de type Gmail. Ce n’est pas une obligation. À partir de cette page, https://accounts.google.com/SignUpWithoutGmail, la création d’un compte Google se fait en donnant n’importe quelle adresse mail.
  • Google au fur et à mesure que vous utilisez son moteur de recherche, son navigateur Web Chrome et ses autres applications arrive à déterminer votre profil. L’URL https://www.google.com/ads/preferences/ donne accès à une page Paramètres des annonces qui liste les informations qui vous concernent ce qui lui permet de vous présenter des encarts publicitaires adaptés à votre profil.
  • Google via un outil appelé Takeout permet de télécharger une copie des données de votre compte dans une archive. On y accède depuis l’URL https://www.google.com/takeout qui prend en compte pour le moment 18 applications (Gmail, Drive, YouTube…).
  • Google indexe et référence tout le contenu que ses robots trouvent sur Internet. Il peut s’agir d’informations qui enfreignent la loi, qui sont diffamatoires, qui ne respectent pas votre vie privée, etc. Depuis la page Suppression de contenu de Google https://support.google.com/legal, on accède à un formulaire pour demander à Google de supprimer un contenu.
  • Google avec son système d’exploitation Android a pris la main sur les smartphones. Ces appareils dotés de GPS lui envoient des informations qui les géolocalisent en permanence. Depuis la page Historique des positions accessible en suivant le lien https://maps.google.com/locationhistory, on accède à ces différentes localisations géographiques. Dans les options un réglage donne la possibilité de désactiver cette fonctionnalité.
  • Google enregistre également l’historique Web de toute personne connectée via son compte Google. On accède à la page Historique Web depuis l’URL https://history.google.com. L’historique des recherches effectuées depuis le moteur de recherche est très complet.
  • Pour conserver un compte Gmail actif, il faut y accéder au moins une fois tous les neuf mois, sans quoi Google pourrait le supprimer. Pour les personnes qui ont plusieurs comptes de messagerie Gmail, un oubli peut faire qu’un compte soit supprimé par Google alors que ce n’est pas nécessaire. Depuis la page Gestionnaire de compte inactif https://www.google.com/settings/account/inactive, on configure une alerte (mail, SMS) pour être averti quand un compte risque d’être considéré comme inactif par Google ce qui permet de s’y connecter avant qu’il ne soit trop tard.
  • Google permet de savoir qui se connecte sur un compte Google depuis la page Votre activité récente https://security.google.com/settings/security/activity qui affiche les dates et lieux où les connexions ont été faites. En cas de doute, vous pouvez déterminer aisément si quelqu’un d’autre utilise votre compte Google. Les adresses IP de connexion, les villes, les navigateurs et la plateforme sont mentionnés par l’outil.
  • De nombreux services tiers passent par votre compte Google pour s’authentifier (après avoir reçu votre autorisation). La liste des applications se servant de cette authentification est accessible sur la page Autorisation du compte https://security.google.com/settings/security/permissions à partir de laquelle on pourra supprimer les autorisations qui n’ont plus lieu d’être.
  • Pour récupérer un compte Google qui aurait été piraté, la page Réinitialiser votre mot de passe administrateur est prévue à cet effet https://admin.google.com/domain.com/VerifyAdminAccountPasswordReset

Je complète cette compilation d’URLs avec la page Historique du compte qui permet de visualiser, de suspendre et de supprimer les historiques sur le moteur de recherche de Google, sur YouTube et d’accéder aux historiques de ses déplacements (lire mon billet sur la page Historique du compte).

Boutons de partage :
Twitter Facebook Google Plus Linkedin email
Article rédigé par Eric Weyland