Identifier et récupérer des polices de caractères

Chaque site Web adopte un style bien particulier pour mettre en forme les textes qu’il propose à ses lecteurs. Cela se fait via l’utilisation de polices de caractères (en anglais des fonts) le plus lisibles possible pour rendre la lecture agréable et confortable pour tous. Le plus souvent il s’agit de polices génériques, mais parfois des polices remarquables sont utilisées sur les pages, créées pour l’occasion ou provenant d’un catalogue spécialisé. Un professionnel n’a en général aucun mal à identifier de ses yeux d’expert une police de caractères, mais pour les autres qui ne sont pas typographe, l’exercice est bien plus délicat.
Avec l’extension FontFaceNinja, cette identification de polices de caractères devient un jeu d’enfant. Il s’agit d’une extension pour les navigateurs Google Chrome et Safari et un bookmarklet semble être prévu. Une fois que l’extension a été installée, son icône est affichée dans la barre d’outils du navigateur. Sur le site Web dédié à FontFaceNinja, on trouvera une démonstration des possibilités de l’outil créé par des développeurs français malgré une interface tout en anglais.

font-face-ninja

Depuis n’importe quelle page Web, un clic sur l’icône de FontFaceNinja fait apparaître une barre d’outils en haut de la page à inspecter. Dans ce mode, un survol à la souris d’un texte quelconque sur la page révèle le nom de la police de caractères, sa taille, l’espacement entre les lignes et l’espacement entre les caractères.
En cliquant en haut dans la barre d’outils sur l’icône Mask, on supprime de la page Web toutes les images et en général tous les éléments qui ne sont pas du texte. Les mêmes informations sont affichées, mais avec la possibilité d’un clic de souris d’accéder à des fonctionnalités supplémentaires, toujours depuis cette même barre d’outils. On a ainsi la possibilité de saisir le texte de son choix pour l’afficher avec la police sélectionnée, et de télécharger ladite police dans la taille de son choix en cliquant sur le bouton Download.
Évidemment, je tiens à préciser que les polices de caractères ne sont pas toutes libres de droits ce qui signifie qu’elles ne peuvent pas être réutilisées pour agrémenter ses propres pages Web. D’ailleurs les développeurs précisent qu’une liste noire contient les sites pour lesquels il n’est pas possible de télécharger une police.

Source : FontFaceNinja

Publicités

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :