Yahoo va vendre Delicious, le service ne fermera pas, mais en fait si

Bonne nouvelle, Yahoo a annoncé que son service collaboratif de gestion de Bookmarks, Delicious, ne fermera pas définitivement comme cela avait été annoncé hier, ce qui avait suscité un tollé dans le petit monde des geeks.

Pour information, Yahoo a racheté Delicious le 9 décembre 2005, sans trop savoir pourquoi ni savoir quoi en faire, pour une somme estimée entre 15 et 30 millions de dollars. Le service Delicious a été fondé en 2003.

Delicious serait à vendre c’est du moins ce que l’on peut lire sur le blog de Delicious dans un billet daté du 16 décembre 2010.

Malheureusement et il fallait s’y attendre, le passage par Yahoo aura été catastrophique. Les dirigeants de cette multinationale sont vraiment des personnes incompétentes à un point qu’il est à peine possible d’imaginer.

Le 27 avril 2011, Delicious a été vendu a une société nommée Avos System qui appartient à deux cofondateurs de YouTube, Chad Hurley et Steve Chen (le service de vidéos en ligne a été vendu par la suite à Google ce qui a fait leur fortune).

Le 26 septembre 2011, l’application Délicious a alors évolué vers une version 3.0 bêta, mais appauvrie par rapport aux moutures précédentes, car de très nombreuses fonctionnalités clés ont été supprimées.

Le 8 mai 2014, Delicious est revendue à la société Science Inc puis rapidement à une autre appelée Delicious Media.

Et enfin le 1er juin 2017, la société Pinboard fait l’acquisition de Delicious pour 35 000 dollars et annonce dans la foulée que le service fermera définitivement ses portes.

Le 15 juin de la même année, Delicious passe en lecture seule (plus de sauvegarde des bookmarks) en attendant sa disparition définitive d’Internet après presque quinze ans d’existence.

delicious

Pour résumer, l’histoire de Delicious est un beau gâchis, caractérisé par une succession de farces.

On a assisté avec Delicious à un enterrement de première classe pour un service Web longtemps considéré comme à la pointe dans le domaine du social bookmarking.

Derrière ce terme pompeux se cache tout simplement le fait de partager ses favoris avec une communauté de passionnés réunis sur un réseau social d’un genre particulier.

Aujourd’hui, pour gérer ses favoris en groupe, il est possible de se rabattre sur Shaarli ou encore sur Diigo.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :