Tester votre culture Geek avec Coffee Leet

Tout commence par la réception d’un mail un peu mystérieux d’un inconnu, Michel, me proposant de m’envoyer un cadeau susceptible de réveiller le supposé geek qui sommeille au plus profond de moi.

homme mystere

Publicités

Après quelques échanges courtois, mais toujours énigmatiques, de nature joueuse, je donne mes coordonnées au sympathique et original interlocuteur pour qu’il me fasse parvenir son paquet surprise, m’attendant au mieux à une clé USB sérigraphiée avec le logo de sa société.

Quelques jours passent, le colis arrive… Il s’agit de six boîtes de café, un article de consommation dont j’use et abuse, mais quand même  assez éloigné des thèmes informatiques dont je parle sur ce blog.

cafe-geek-arabica

Je m’intéresse au QR Code joint à l’envoi, aux boîtes très particulières aux inscriptions mystérieuses et codées, ma curiosité est en éveil surtout face à un café appelé Coffee Leet ; le Leet comme chacun le sait ou pas étant un langage pratiqué par certains geeks et technophiles.

Nouvel échange de mails, le mystère s’éclaircit, il s’agit d’une opération commerciale pour le moins originale d’un torréfacteur de café, Méo (société implantée à Lille depuis 1928) et de Michel Lejeune qui y travaille depuis 15 ans, un geek passionné à la fois de café et de culture geek, qui ont eu l’idée de vendre un café destiné à cette population. Les dirigeants ont adhéré au projet, le café des Geeks Cofee Leet était né.

coffee-leet

Et pour titiller le geek, il faut le mettre à l’épreuve, le tester, mesurer sa culture, ses connaissances, son sens de l’observation, son esprit de déduction… avec quand même pour objectif final de lui faire connaître et acheter ce café, par ailleurs excellent.

Un site Web a été conçu pour l’occasion : http://www.coffee1337.com/

Pour y accéder une question simple (pour un geek) est posée : Quelle est la réponse (ultime) ?

question-ultime

Ensuite, çà se complique, beaucoup, énormément. On arrive sur une page noire avec au centre la belle boite du café avec en haut à gauche un curseur C:\ qui attend des commandes, surement des réponses… et en bas à gauche un code QR.

On peut saisir ce que l’on veut : parfois le système réagi, parfois une phrase ou une image mystérieuse apparaît…

ping-pong

Les questions ne sont pas directement posées, mais il faut néanmoins y répondre en découvrant les indices situés sur la page, sur la boîte, sur l’intitulé des 37 badges à débloquer qui donnent des indices sur le jeu où rien absolument rien n’est à gagner. C’est juste pour le fun, pour se mettre à l’épreuve, pour prouver que l’on est un geek un vrai.

Personnellement, j’ai réussi à débloquer seulement 14 badges… Les questions sont extrêmement difficiles, pas du tout évidentes. Le jeu est addictif, on cherche, on tente, le casse-tête est de tout premier ordre.

badges-coffee-leet

Pour compter sur un peu d’aide, un compte Twitter a aussi été créé.

J’ai pensé que cette démarche commerciale originale valait bien un article, car à mon avis elle est vraiment très réussie.

Je tiens bien évidement à remercier Michel Lejeune pour avoir eu le bon goût de me contacter.

Je précise aussi que cet article n’est pas sponsorisé, que je n’ai rien négocié ni en contrat publicitaire ni en fourniture gratuite de café et que je l’ai rédigé simplement parce que cette démarche m’a séduit.

Lien à suivre : Pour mettre sa culture Geek à l’épreuve

ou plus facilement (heureusement) se procurer le café Coffee Leet.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :