Nous ne sommes pas au centre de l’univers

Perdue dans l’immensité de l’univers, la minuscule planète Terre est encore plus insignifiante qu’un négligeable grain de sable égaré dans le désert du Sahara. Et que dire de ses habitants, les misérables Terriens, de pauvres créatures anecdotiques, se croyant importants, alors que leur prochaine disparition passera complètement inaperçue à l’échelle du cosmos ?

La taille de l’univers tout entier est incommensurable, il ne faut jamais l’oublier quand on souhaite s’interroger sur son éphémère existence. Nous sommes là par le fruit du hasard et nous disparaîtrons sans que cela ne perturbe en rien la bonne marche des galaxies, des étoiles et des planètes qui resteront indifférentes à notre triste destinée.

La supposée intelligence des êtres humains n’est pas à même de comprendre cet infini et cette complexité. C’est comme demander à un chien d’admirer et d’expliquer une œuvre artistique. C’est hors de sa portée, et cela le restera à tout jamais.

Déjà, rien qu’à l’échelle de notre système solaire, très banal parmi tous les autres qui gravitent autour de leur étoile, la Terre semble déjà une quantité négligeable. C’est une naine à côté des planètes géantes que sont Neptune, Saturne, Jupiter, et infinitésimale par rapport à la taille du Soleil.

Quand on s’éloigne un peu de la banlieue de la Terre, on croise d’autres astres démesurés : Sirius A, Pollux, Arcturus, Antares A… pour ceux que l’on a observés qui sont de tailles colossales à côté de la Terre.

Cette petite vidéo remet la faible importance de la Terre en perspective. Elle nous montre l’insignifiance de la Terre dans l’Univers.

Vue de l’espace, la Terre apparaît comme un grain de poussière, à peine une scorie, une sorte de petit point quasiment invisible, que d’éventuels observateurs extra-terrestres ne remarqueraient même pas depuis leur lointaine planète.

Préparez-vous à un grand voyage parmi les centaines de milliards d’étoiles qui forment notre seule galaxie elle-même bien insignifiante parmi les centaines de milliards de galaxies que compte l’univers.

Bref, nous ne sommes pas au centre de l’univers !

%d blogueurs aiment cette page :