Services Web plantés ? Down right now

Down Right Now est un service de monitoring de 8 services Web très populaires et quelques autres un peu moins essentiels pour savoir s’ils sont ou non en panne. Il surveille en temps réel la disponibilité de 8 grandes applications du Web sur un tableau de bord centralisé qui s’affiche sur une page. Pour beaucoup de personnes, certaines applications sont vitales dans le cadre de leurs activités et la moindre interruption de service les plonge dans un état de panique immédiat. C’est notamment le cas en cas de coupure de Facebook, de la messagerie Gmail, de Twitter, etc. Avec Down Right Now on sait immédiatement si la coupure ou la perturbation est générale où si elle est due à une panne locale de l’accès à Internet (problème de la ligne, de la Box…).
Quand un site tourne correctement, son nom s’affiche sur un fond vert avec la mention UP, s’il connaît des perturbations il s’affiche sur un fond jaune (Possible Service Trouble) et enfin sur un fond de couleur rouge (Down) si le service est coupé. Les incidents sont signalés par les éditeurs des services eux-mêmes ou par les utilisateurs via le tableau de bord en cliquant sur Report an Issue ou via Twitter. Un bouton Details permet d’en savoir un peu plus sur la cause d’un incident et de voir depuis combien de temps il dure.
Ainsi à partir de l’expérience des autres internautes vous êtes informé en temps réel d’éventuelles dégradations, ce qui vous évitera de pester contre votre FAI, votre sœur qui pompe toute la bande passante, du voisin qui pirate votre accès au net…
Au programme de la surveillance, on trouve les grands noms du Web que sont Twitter, YouTube, Facebook, Foursquare, Gmail, Tumblr, Windows Live Hotmail et Yahoo! Mail ; sont également pris en compte : LiveJournal, Blogger, LinkedIn, Netflix, Ning, PayPal, Skype et TypePad.

down-right-now

Sur la page du tableau de bord, il faut cocher la case Refresh automatically pour que les informations se mettent à jour automatiquement.

Source – Down Right Now

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :