Sarkopipo : Des excuses bidons comme un pro

On connaît l’adage « Plus c’est gros, plus ça passe ». En d’autres termes, plus un mensonge est énorme, plus il a des chances d’être cru. Pourtant le métier de menteur est une activité de haut vol demandant entraînement, endurance et détermination, on ne peut absolument pas raconter n’importe quoi à n’importe qui tout en tenant la distance. Il faut rester crédible en évitant les contradictions les plus flagrantes qui démasquent les imposteurs ; les « physochomachins », les diseuses de bonne aventure, l’avide armée des escrocs de l’astrologie et tous les autres charlatans exploitant le fond sans fin de la stupidité humaine sont passés maîtres dans cet art.
Jusqu’à un ancien Président de la République, qui à juste titre était et reste un véritable artiste dans le domaine du pipotage. Pour imiter ce menteur patenté, à l’incroyable culot, rien ne vaut un simulateur en ligne appelé SarkoPipo pour produire des excuses bidon à servir à votre auditoire quand vous êtes dans la situation où il faut vous justifier avec brio. L’outil fonctionne à partir de cases à cocher où on choisit en premier lieu la nature de l’excuse dont on a besoin : Je suis en retard chez le coiffeur, je trompe ma femme, mon compte est dans le rouge, je conduis mal, je fraude dans le métro, je ne paie pas mes impôts ou je double les autres clients à la Poste.
Ensuite, on choisit quelques phrases types dans le formulaire pour déterminer le début de la phrase d’excuses (Je commence avec), puis sa suite, son enchainement jusqu’à sa conclusion.

sarkopipo

Les choix sont suffisamment importants pour obtenir des excuses assez variées et plutôt drôles, pleines de mauvaise foi ou parfaitement cyniques. Une fois que les différentes parties de la phrase sont choisies, il ne reste plus qu’à cliquer sur le bouton SarkoPipo! pour qu’une voix synthétique la prononce en imitant (assez mal il est vrai) celle de notre menteur patenté. On peut aussi envoyer le gros mensonge par mail pour recevoir un lien pour écouter le bobard. Pour les plus flemmards où vraiment quand on manque totalement d’imagination, il y a aussi la possibilité de cliquer sur le bouton Tout choisir au hasard pour récupérer une excuse en béton armé prête à être resservie telle quelle.

Source : SarkoPipo

%d blogueurs aiment cette page :