Utiliser le portable de Sarkozy pour faire des blagues

Nicolas Sarkozy a été un excellent client pour les humoristes quand il a été Président de la République (raie publique pour ses détracteurs). Battu aux élections présidentielles, humilié par l’insignifiant François Hollande qu’il a sous-estimé, il a néanmoins tenté un retour en politique en se présentant aux primaires de son parti en 2016, mais il a été écrasé par un candidat falot au moins aussi malhonnête que lui, c’est dire la faible exigence morale de la Droite en France.

Postuler à la fonction suprême quand on a déjà été viré sèchement par le vote démocratique des Français est une véritable insulte au bon sens et à l’intelligence. Ce serait comme essayer de reprendre son poste en entreprise quand on a été mis à la porte pour incompétence notoire.

Les candidats aux élections devraient être irréprochables, moralement bien entendu, et n’être entachés d’aucune condamnation, ni même du moindre soupçon. Malheureusement les hommes et les femmes politiques en France n’ont pas le moindre honneur, pas la moindre parole, rien ne les arrête, même pas une mise en examen qui devrait signifier leur retrait immédiat de la vie politique.

Il ne faut donc pas venir s’étonner ni pleurer sur la montée des extrémismes qui évidemment bénéficient de ce climat délétère.

Sarkozy, l’homme politique bling-bling par excellence, plus habitué aux chroniques people et judiciaires qu’aux hauts faits politiques, restera pour l’histoire un pitoyable personnage plus intéressé par l’argent que par le bien-être général.

Ne pensez pas que Nabotléon ait renoncé à toute ambition politique. Il va profiter de sa traversée du désert pour se remplir encore un peu plus les poches dans le privé. Ses amis milliardaires vont lui faire gagner des fortunes, en espérant qu’il revienne aux affaires pour un juste retour d’ascenseur…

Pour les nostalgiques de l’hyperprésident, pourvu qu’ils leur restent encore un peu d’humour, voici Le Sarkophone, une application en ligne pour utiliser le téléphone portable du Président de la République. En prime, on peut même lui envoyer un message, mais n’espérez pas quand même recevoir de réponse.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :