Paris vu du ciel par l’écolo bobo en hélico

L’écologie devrait un sujet de préoccupation majeure pour l’ensemble des habitants de la planète. Pourtant année après année, conférences sur le climat après conférences sur le climat (organisées à grands frais partout dans le monde), la situation se dégrade : l’air est de plus plus en plus pollué, les ressources naturelles de la Terre sont pillées, la plupart des espèces animales sont en voie d’extinction, la déforestation est galopante, l’eau devient inconsommable, les glaciers fondent, le niveau des mers monte, les épisodes météo extrêmes sont de plus en plus fréquents, violents et dévastateurs… Bref, l’espèce humaine court à la catastrophe tout en le sachant pertinemment !

Pendant ce temps-là, de braves écologistes viennent nous expliquer en nous faisant doctement la leçon et en essayant de faire culpabiliser le bon peuple, que pour endiguer le phénomène, il faut couper l’eau du robinet quand on se lave les dents, veiller à éteindre la lumière quand on quitte une pièce, couper l’alimentation des multiprises, réduire le chauffage à 17 degrés, faire en sorte de ne pas faire tourner les climatisions, acheter des voitures électriques, pratiquer le covoiturage, etc.

Ces mesurettes ne sont bien évidemment pas à la hauteur de l’enjeu. Ces écologistes médiatiques, les plus connus en France étant Nicolas Hulot (devenu récemment ministre…) et Yann Arthus-Bertrand évitent soigneusement de mettre en cause les multinationales et les grosses industries polluantes qui sont les véritables responsables de ce désastre écologique planétaire.

Quand on sait qui finance leurs projets et leurs expéditions à caution écologique au bout du monde, cette honteuse complaisance envers les responsables du réchauffement climatique n’est guère surprenante.

Il est plus facile d’acheter la bonne conscience de quelques supposés écologiques afin de les faire taire plutôt que de travailler à la résolution du problème qui va provoquer l’extinction de l’espèce humaine à très brève échéance.

Le financement de quelques films de propagande à vocation écologique ne coûte pas grand-chose à ces grands groupes industriels, pollueurs à grande échelle sur toute la planète, et permet surtout de redorer leur image déplorable.

Dans la vidéo présentée ici, nous assistons à un magnifique spectacle de la ville de Paris vue du ciel, tourné comme il se doit depuis un hélicoptère, qui comme chacun le sait est le moyen de transport le plus écologique et le plus économique qui existe.

Nous avons là un bel exemple d’un écolo bobo qui depuis son hélico se permet de nous donner des leçons.

Il n’est donc guère étonnant que l’écologie politique en France reste une variable d’ajustement et que ce parti de tartufes et d’arrivistes aux dents longues n’arrivera jamais au pouvoir pour appliquer un quelconque programme écologique digne de ce nom.

D’ailleurs, nous sommes maintenant en 2017, et le parti Europe Écologie les Verts (EELV) n’existe pratiquement plus dans le paysage politique. Aux dernières élections législatives, aucun député de ce mouvement n’a réussi à se faire élire comme député, c’est tout dire de leur niveau…

 

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :