Sarkopipo : Des excuses bidons comme un pro

On connaît l’adage « Plus c’est gros, plus ça passe ». En d’autres termes, plus un mensonge est énorme, plus il a des chances d’être cru. Pourtant le métier de menteur est une activité de haut vol demandant entraînement, endurance et détermination, on ne peut absolument pas raconter n’importe quoi à n’importe qui tout en tenant la distance. Il faut rester crédible en évitant les contradictions les plus flagrantes qui démasquent les imposteurs ; les « physochomachins », les diseuses de bonne aventure, l’avide armée des escrocs de l’astrologie et tous les autres charlatans exploitant le fond sans fin de la stupidité humaine sont passés maîtres dans cet art.
Jusqu’à un ancien Président de la République, qui à juste titre était et reste un véritable artiste dans le domaine du pipotage. Pour imiter ce menteur patenté, à l’incroyable culot, rien ne vaut un simulateur en ligne appelé SarkoPipo pour produire des excuses bidon à servir à votre auditoire quand vous êtes dans la situation où il faut vous justifier avec brio. L’outil fonctionne à partir de cases à cocher où on choisit en premier lieu la nature de l’excuse dont on a besoin : Je suis en retard chez le coiffeur, je trompe ma femme, mon compte est dans le rouge, je conduis mal, je fraude dans le métro, je ne paie pas mes impôts ou je double les autres clients à la Poste.

Aller à la ligne dans une cellule Excel

logo-excel

Quand sur un tableau Excel on appuie sur la touche Entrée du clavier (ou la touche Enter sur un clavier avec un marquage anglais), soit on passe à la cellule se trouvant en dessous de celle qui est sélectionnée, soit si on est à l’intérieur d’une cellule en mode saisie (caractères, formule…), on valide les caractères en cours de saisie pour passer ensuite à la cellule du dessous. Dans aucun cas la touche Entrée ne permet de sauter une ligne à l’intérieur d’une cellule pour mettre en forme sur plusieurs lignes du texte en passant à la ligne entre les différents éléments de la cellule.

Wallpapers National Geographic – La collection à télécharger

La très belle et riche collection de photographies de la revue mensuelle National Geographic est bien connue pour représenter de superbes clichés d’animaux, de paysages, de nature, de sites archéologiques, etc. Pour télécharger les images en une seule passe, on peut passer par un utilitaire spécialisé de téléchargement appelé NatGeo Wallpaper Downloader qui donne la possibilité de récupérer les photos pour les années 2007 à 2009 ainsi que celles des concours des plus belles photos des années 2008 et 2009. Cela représente au total plus de 3 000 photos qui pourront être placées comme fond d’écran pour décorer le bureau de votre ordinateur.

Convertir une page Web en PDF, PDF Crowd

Comment convertir une page Web au format PDF ? Quand on dispose du fichier original (fichier Word, Excel…), l’opération se fait facilement depuis une imprimante virtuelle PDF comme PDF Creator, sinon il faut passer par des convertisseurs spécialisés pour réaliser l’opération. À noter que si vous utilisez le navigateur Chrome ce dernier intègre une imprimante virtuelle PDF à activer dans les options au moment de l’impression d’une page.
Avec l’application en ligne PDF Crown, la conversion va vous prendre quelques secondes et ne vous coutera pas un centime, les fonctionnalités de base sans formatage particulier étant gratuites.
Ce service en ligne utilisable sans inscription présente une interface utilisateur disposant de trois onglets principaux.
Sur l’onglet Convert Web Page, on saisit l’adresse (l’URL) de la page Web à convertir en PDF puis on clique sur le bouton Convert to PDF pour produire le document au format PDF. Selon la complexité de la page, l’opération dure quelques secondes à une à deux minutes. Une fois la conversion achevée, l’application vous propose d’ouvrir le fichier PDF ou de l’enregistrer sur votre disque dur. Le rendu est plutôt satisfaisant même pour des pages Web à la mise en page complexe contenant des tableaux, des images ou des colonnes de texte ce qui n’est pas toujours le cas avec les imprimantes virtuelles évoquées plus haut

Je l’ai sur le bout de la langue, Lyreach

Un truc énervant c’est de fredonner quelques paroles d’une chanson et de ne pas arriver à se souvenir ni de son titre ni du chanteur ou du groupe qui l’interprète.
Bonne nouvelle sur Lyreach, on peut très facilement en tapant quelques mots de la chanson qu’on a gardés en mémoire dans un moteur de recherche, retrouver le titre de la chanson qui nous échappe. À partir de la zone de saisie dès que l’on commence à taper des mots ou une phrase de la chanson, le site affiche des suggestions de phrases contenues dans des titres qui là aussi peuvent aider à rafraichir les mémoires humaines défaillantes.
D’après la page d’accueil, plus 470 000 chansons sont référencées principalement anglaises, mais on trouve aussi pas mal de chansons françaises et espagnoles issues principalement d’un répertoire classique du genre variété.
Une fois la chanson trouvée, en cliquant sur son titre on affiche l’intégralité des paroles de la chanson ainsi que son interprète dont on peut aussi avoir oublié le nom. L’application est supérieure à un moteur de recherche classique dans la mesure où elle est spécialisée dans un domaine très précis ce qui restreint considérablement ses champs d’action.

Caricature express, Clip Your Photos

Clip your Photos nous propose entre autres activités de réaliser des caricatures de photos en déformant un visage ou une partie de celui-ci. Les photos, de préférence des visages, sont chargées à partir de votre disque dur ou d’un lien Internet pour les récupérer depuis une page Web. En quelques secondes on arrive à transformer des visages gracieux et agréables à regarder en amas de chairs assez monstrueux, repoussants pour ainsi dire inhumains. Évidemment, si vous choisissez de défigurer un proche avec l’intention de lui présenter le résultat de vos expériences, assurez-vous que son sens de l’humour soit suffisant pour supporter la disgrâce de cet enlaidissement numérique.
Une fois la photo affichée sur la page du site, il ne vous reste plus qu’à appliquer quelques effets dévastateurs, pour grossir, déformer, rétrécir, distordre, aplatir, étirer la photo puis la sauvegarder en cliquant sur le bouton Save photo. Voilà une activité pour amuser les plus jeunes les longues journées d’hiver. L’effet se choisit dans la palette disposée à gauche de la fenêtre principale après avoir délimité sur la photo la zone sur laquelle il va s’appliquer. En dessous de la photo, un curseur est à déplacer vers la droite ou vers la gauche pour accentuer ou diminuer sur la photo l’effet déformant sélectionné.

Le doodle Pacman par Google

Le jeu Pacman est tellement populaire que Google l’a honoré d’un Doodle pour célébrer le 30e anniversaire de la sortie du jeu. Mis en ligne sur la page d’accueil de Google il y a quelques semaines (les 21 et 22 mai 2010 pour être précis) sous la forme d’un logo personnalisé et surtout jouable, la version du jeu Pacman de Google est depuis lors toujours disponible sur la page que Google consacre aux Doodles du monde entier. Le jeu Pacman est sorti au Japon le 22 mai 1980. Il a été créé par Tonu Iwatani et a été édité par la société Namco et a depuis été repris et décliné sur toutes les plateformes pouvant faire tourner un jeu vidéo. À l’origine il s’agissait d’un jeu jouable uniquement sur borne d’arcade.