Trouver la banque la moins chère, Choisir ma Banque

Aujourd’hui être client d’une banque peut coûter plusieurs centaines d’euros par an. Les tarifs sont obscurs, les frais nombreux, les contrats illisibles à moins d’être juriste et les clauses abusives sont légion…
Sur le site Choisir ma Banque, on peut comparer les tarifs bancaires de différentes banques et avoir une estimation des économies réalisables en changeant de banque. 150 banques différentes sont comparées sur plus de 130 critères. L’objectif est bien entendu de trouver moins une banque qui soit moins chère que la sienne.
Pour commencer la simulation, il faut indiquer le nom de sa banque actuelle, éventuellement le nom de la caisse régionale ainsi que le nom du package de services auxquels on a souscrit puis son âge. Une fois ces renseignements fournis, cliquer sur le bouton Je compare pour continuer à affiner le profil. Il faudra indiquer à quelle catégorie on appartient : Cadre, Cadre supérieur ou Employé ou si cela est trop vague créer un profil personnalisé. Ces catégories déterminent à la fois un niveau de revenu et les services bancaires minimums qui vont être associés au profil : carte bancaire, autorisation de découvert, abonnement à un service en ligne de consultation de comptes, ordres de bourse, etc. Les détails des différents profils est consultable en cliquant sur le lien Détails sur ce profil.
Cliquer ensuite sur le bouton Comparez puis préciser le code postal de votre domicile et votre date de naissance. Le simulateur demande ensuite le type de carte bancaire demandée et s’il s’agit d’un débit immédiat ou différé.

Photo émouvante pour les soldats morts en Afghanistan

La guerre en Afghanistan que mène la coalition occidentale (États-Unis, Royaume-Uni, France, Canada…) contre les talibans depuis 2001 ne fait l’actualité en France que lorsqu’un soldat y perd la vie au cours d’une opération militaire qui s’est déroulée dans une vallée reculée du pays. Le corps de l’homme mort à la guerre est ensuite discrètement rapatrié en France puis le cortège funéraire emprunte le pont Alexandre III à Paris pour un dernier hommage militaire avant la remise, dans la cour des Invalides, d’une Légion d’honneur à titre posthume et qu’enfin un discours émouvant soit prononcé par le ministre de la Défense ou le président de la République venant rappeler avec force et détermination le courage du soldat mort pour la France qui s’est sacrifié afin de défendre nos libertés toujours menacées par l’obscurantisme religieux. Le corps est alors remis à la famille, puis le quotidien reprend ses droits.
Cela se déroule ainsi dans tous les pays qui subissent des pertes. Elles sont nombreuses : entre 2001 et 2014, ce sont près de 3 500 soldats occidentaux qui ont perdu la vie en Afghanistan (dont 89 soldats français), sans compter bien sûr les victimes civiles afghanes dont le nombre est difficile à évaluer (certainement plus de 15 000 entre 2001 et 2012).
Pour les États-Unis, ce sont plus de 2 300 soldats qui sont morts au cours de cette guerre dont le marine Noah M. Pier qui a été tué le 16 février 2010 à Marja, en Afghanistan.

Morphing : Mélanger deux visages, Morph Thing

Le morphing est un procédé photographique utilisé en général à des fins humoristiques où le principe consiste mélanger deux (ou plus) photos de visages pour en obtenir une troisième présentant les caractéristiques diffuses des deux premières. On obtient de bons résultats avec des photos de visage prises sous le même angle, à la même distance et respectant un cadrage similaire. C’est en utilisant un logiciel qu’on réussit à fabriquer assez facilement de tels montages. Avec un outil de morphing, on peut par exemple, marier son visage avec celui d’une personnalité du show-biz ou avec celui de sa petite amie, de son chien, combiner les photos de deux hommes politiques de bords opposés pour obtenir un personnage complètement virtuel, mélanger la photo d’un bébé avec celle de ses parents pour voir à qui il va ressembler plus tard, etc.
C’est ce genre de manipulations que propose l’application ludique en ligne Morph Thing. Elle s’utilise avec ou sans inscription. L’inscription donne la possibilité de réutiliser les photos déjà téléchargées sur le site et de conserver les morphings réalisés à partir de ces dernières. Après avoir téléchargé ses photos (au minimum d’une taille en pixels de 300 x 400) et positionné des points de concordances pour délimiter le contour du visage, la position des yeux et des sourcils, les clichés sont combinés, puis le résultat s’affiche à l’écran où il pourra être téléchargé et/ou partagé sur les réseaux sociaux (Facebook et Twitter).

Une collection d’icônes à télécharger : Find Icons

Find Icons est un moteur de recherche d’icônes pour trouver des fichiers d’icônes gratuites d’excellente qualité. À ce jour, la collection comporte près de 500 000 icônes différentes à réutiliser pour son propre compte pour illustrer ses projets. Plus de 2 500 packs d’icônes sont également téléchargeables depuis le site. Pour trouver des icônes qui correspondent à des critères précis, on dispose de plusieurs façons de faire. Soit on passe par le moteur de recherche en indiquant un terme (en anglais) pour trouver toutes les icônes qui correspondent aux critères indiqués, soit on parcourt les différentes collections depuis les menus Browse et Tags qui se trouvent en haut de la fenêtre principale. Si on ne recherche rien de précis, en cliquant sur Excite Me, on affiche sur une page une sélection aléatoire d’icônes.
Après être passé par le moteur de recherche pour effectuer une première sélection d’icônes, des filtres disposés à gauche de l’écran permettent d’affiner les résultats trouvés par couleur de fond, par taille d’icônes, par couleur dominante, par style de dessin, par type de licences… Des liens hypertextes disposés en dessous de la zone des filtres renvoient vers des résultats complémentaires.
Pour chaque icône différents formats de fichiers, mentionnés au-dessus de la vignette, sont disponibles : PNG, ICO ou More qui contient d’autres types de fichiers (JPEG, GIF…). Il suffit de cliquer pour ouvrir la page de téléchargement qui correspond au type de fichier qu’on souhaite télécharger. En cliquant sur l’icône i on affiche quelques informations sur l’icône sélectionnée : auteur, type de licence, dimensions, étiquettes, nombre de téléchargements, etc.

Lemmings sur PC

Aaron Ardiri est un programmeur américain de talent qui aime les défis. Pour preuve, il s’en est lancé un de taille : réaliser le portage du jeu Lemmings sur 4 plateformes différentes sous la forme d’un marathon de programmation. Ce jeu qui fait partie des grands classiques a été créé en 1991 dans sa première version. De nombreuses déclinaisons ont ensuite été ajoutées à la série qui a été adaptée à tous les ordinateurs de l’époque, d’abord sur Amiga puis sur PC et sur Macintosh où la réalisation était particulièrement soignée graphiquement parlant. Pour les plus jeunes qui l’ignorent, dans Lemmings, le joueur doit aider une armée de petites bestioles décervelées, des dizaines de rongeurs à se sortir d’un labyrinthe rempli de pièges fatals pour ces petits êtres fragiles. Les lemmings ne sont pas très malins, ils avancent toujours tout droit et se suivent les uns les autres sans tenir compte du danger qui niveau après niveau est de plus en plus difficile à éviter. Ils ne savent pas faire grand-chose, mais avec quelques actions de base à leur faire exécuter, on peut leur sauver la vie : les Lemmings savent creuser à l’horizontale (Basheur : le pelleteur), à la verticale (Digger : le foreur) ou en diagonale (Miner : le mineur), construire un escalier (Builder : le constructeur), grimper (Climber : le grimpeur), bloquer les autres (Blocker : le bloqueur), amortir leur chute avec un parachute (Floater : le parachutiste), et se faire exploser (Bomber : l’exploseur). Avec ses aptitudes, le joueur commande les lemmings en désignant certains d’entre eux pour déjouer les pièges, modifier l’environnement du niveau avec l’objectif d’influer sur le cheminement du gros du troupeau qui avance droit devant lui quoiqu’il arrive. Parfois, il faudra faire des sacrifices pour sauver la multitude et accéder au niveau suivant si le ratio requis est atteint. Les niveaux sont au fur et à mesure qu’on avance dans la partie de plus en plus difficiles à passer. Il faudra utiliser à bon escient les capacités des Lemmings, parfois les associer dans de savantes combinaisons pour que le casse-tête soit résolu. A juste titre, Lemmings est considéré comme un jeu de réflexion.