Convertir une page Web en PDF, PDF Crowd

Comment convertir une page Web au format PDF ? Quand on dispose du fichier original (fichier Word, Excel…), l’opération se fait facilement depuis une imprimante virtuelle PDF comme PDF Creator, sinon il faut passer par des convertisseurs spécialisés pour réaliser l’opération. À noter que si vous utilisez le navigateur Chrome ce dernier intègre une imprimante virtuelle PDF à activer dans les options au moment de l’impression d’une page.
Avec l’application en ligne PDF Crown, la conversion va vous prendre quelques secondes et ne vous coutera pas un centime, les fonctionnalités de base sans formatage particulier étant gratuites.
Ce service en ligne utilisable sans inscription présente une interface utilisateur disposant de trois onglets principaux.
Sur l’onglet Convert Web Page, on saisit l’adresse (l’URL) de la page Web à convertir en PDF puis on clique sur le bouton Convert to PDF pour produire le document au format PDF. Selon la complexité de la page, l’opération dure quelques secondes à une à deux minutes. Une fois la conversion achevée, l’application vous propose d’ouvrir le fichier PDF ou de l’enregistrer sur votre disque dur. Le rendu est plutôt satisfaisant même pour des pages Web à la mise en page complexe contenant des tableaux, des images ou des colonnes de texte ce qui n’est pas toujours le cas avec les imprimantes virtuelles évoquées plus haut

Alias d’adresse e-mail temporaire, Tempalias

Utiliser n’importe quel service sur le Web demande presque obligatoirement une inscription et une adresse mail pour pouvoir le tester ou l’utiliser. Il est toujours embêtant de donner sa véritable adresse mail par peur du spam que cette inscription pourrait provoquer et il est contraignant de créer des mails poubelles en pagaille, car on ne se souvient jamais ni de l’adresse ni du mot de passe associé.
C’est ici qu’intervient Tempalias. Ce service gratuit et ne demandant aucune inscription (ce serait un comble) permet de créer un alias temporaire d’une adresse mail.
Pour cela, entrer votre adresse mail dans la case Your real email, et indiquer pour combien de jours (Alias valid for x day(s)) cet alias doit être actif ou combien de mails on peut recevoir sur cet alias (x received messages).

Services Web plantés ? Down right now

Down Right Now est un service de monitoring de 8 services Web très populaires et quelques autres un peu moins essentiels pour savoir s’ils sont ou non en panne. Il surveille en temps réel la disponibilité de 8 grandes applications du Web sur un tableau de bord centralisé qui s’affiche sur une page. Pour beaucoup de personnes, certaines applications sont vitales dans le cadre de leurs activités et la moindre interruption de service les plonge dans un état de panique immédiat. C’est notamment le cas en cas de coupure de Facebook, de la messagerie Gmail, de Twitter, etc. Avec Down Right Now on sait immédiatement si la coupure ou la perturbation est générale où si elle est due à une panne locale de l’accès à Internet (problème de la ligne, de la Box…).
Quand un site tourne correctement, son nom s’affiche sur un fond vert avec la mention UP, s’il connaît des perturbations il s’affiche sur un fond jaune (Possible Service Trouble) et enfin sur un fond de couleur rouge (Down) si le service est coupé. Les incidents sont signalés par les éditeurs des services eux-mêmes ou par les utilisateurs via le tableau de bord en cliquant sur Report an Issue ou via Twitter. Un bouton Details permet d’en savoir un peu plus sur la cause d’un incident et de voir depuis combien de temps il dure.
Ainsi à partir de l’expérience des autres internautes vous êtes informé en temps réel d’éventuelles dégradations, ce qui vous évitera de pester contre votre FAI, votre sœur qui pompe toute la bande passante, du voisin qui pirate votre accès au net…

Choses à faire : TeuxDeux

Une application Web, une WebApp pour faire branché, pour tenir à jour une liste de choses à faire, une To Do List en anglais, rien de bien original et pourtant TeuxDeux est une vraie réussite ! Tenir une liste de choses à faire en les déposant sur les jours où vous souhaitez les accomplir, c’est tout simple, mais encore fallait-il y penser. Ici pas d’usine à gaz tout est facile, pas de fucking manuel de 650 pages à lire pour en tirer quelque chose…
Après une rapide inscription qui va vous demander un nom d’utilisateur, un mot de passe et une adresse mail, on se retrouve face une page montrant les cinq jours de la semaine à venir, en rouge le jour d’aujourd’hui. Pour chaque jour de la semaine, on prévoit un certain nombre de choses à faire qu’il suffit d’écrire dans la case prévue à cet effet et de valider par Entrée. Une fois votre liste de choses à faire constituée vous pouvez faire glisser les éléments sur d’autres jours pour les remettre à plus tard ou les avancer dans le temps. Une chose est faite, facile, vous cliquez dessus et l’élément est alors barré, on peut recliquer dessus pour le remettre comme étant à faire. Supprimer un élément, c’est possible, il suffit de passer le curseur de souris dessus et de cliquer sur la croix pour le supprimer définitivement de la liste. Voilà c’est tout simple, mais c’est très efficace. TeuxDeux est une application en ligne, vous pouvez donc accéder à votre liste depuis tout ordinateur connecté au net.

Sécurité et réputation d’un site Web, Webutation

webutation

Webutation est un service Web permettant de tester la sécurité et la réputation d’un site Web. Le site collecte le ressenti et l’expérience client du site Web que vous lui proposez d’analyser. Par exemple, en tapant l’URL d’une grande enseigne de vente de produits culturels, on peut voir quelques jugements de valeur peu nuancés dans les posts publiés sur Twitter. Rien ne dit par contre si l’information rapportée est crédible étant donné qu’il est relativement facile d’orchestrer une campagne de dénigrement pour couler la réputation d’un concurrent en publiant de faux avis sur des forums spécialisés recueillant l’avis des consommateurs. Webutation analyse aussi les partages sur les réseaux sociaux suscités par le site qu’on analyse : nombre de partages sur Google+, nombre de Tweets et nombre de likes sur Facebook.
Le service analyse également le site proposé pour s’assurer qu’il est sûr, qu’il ne renferme pas de spywares ou de malwares et qu’il n’utilise pas le spam pour faire sa promotion. Les indices de sécurité calculés par Google, Norton et Wot sont ainsi affichés en haut de page. Un indice général de réputation est calculé. Il donne l’évaluation d’un site en fonction de ces différents critères.
L’interface du site est en allemand, mais ce n’est guère gênant étant donné qu’il suffit de coller une URL dans une zone de saisie pour lancer un examen.

Combien de temps pour que mon mot de passe soit cracké ?

Le site How secure is my password vous propose de tester la solidité de vos mots de passe. Le principe du site est très simple, on saisit un mot de passe pour avoir une indication sur le niveau de sécurité qu’il assure. Le site vous indique en combien de temps il faudrait pour que ce mot de passe soit cracké en utilisant un PC de bureau standard. Au fur et à mesure de la saisie, l’écran passe du rouge au vert pour indiquer que le mot de passe en question est de plus en plus valable. Il est toujours prudent de réfléchir avant de saisir un mot de passe véritable n’importe où sur Internet puisqu’il alors presque certain qu’il va être ajouté dans les listes de mots de passe qui s’échangent sur le Web. How secure is my password nous assure qu’il ne fait pas partie de ces sites crapuleux.

Manque d’inspiration : Le site du hasard, Random.org

Faire des tirages de nombres de façon aléatoire n’est pas une mince affaire en informatique. La notion de hasard est très difficile à reproduire informatiquement parlant et les ordinateurs, qui ne sont que des machines au comportement déterminé ne sont à priori pas les mieux à même de réaliser cette tâche courante. Bien sûr, on peut les programmer pour faire des tirages de nombres pseudo aléatoires, mais les mécanismes qui reposent sur des algorithmes et des fonctions mathématiques ne donnent jamais des nombres comme s’ils étaient véritablement le fruit du pur hasard puisqu’ils sont les résultats d’un calcul prévisible.
La plupart du temps, ces nombres pseudo aléatoires sont suffisants, mais pour générer des séquences de nombres absolument aléatoires, il faut s’appuyer sur des phénomènes naturels qui ne sont pas purement mathématiques et par conséquent déterminés à l’avance.
C’est l’objectif de Random.org qui se propose de générer en ligne des nombres aléatoires en se basant non sur un calcul mathématique, mais sur le bruit de fond de l’atmosphère terrestre qui n’a rien de déterminé ni de prévisible.
La plupart des données fournies par le site sont gratuites, mais quelques modèles plus sophistiqués sont payants.
Random.org ne se cantonne pas de générer une simple suite de nombres tirés du hasard, le site peut aussi s’utiliser pour bien d’autres choses :