Virtualisation – Les nouveautés de Virtual Box 4.0

Pour manipuler et utiliser des machines virtuelles, VirtualBox est un excellent logiciel de virtualisation qui vient d’être mis à jour en version 4.0. Un gestionnaire d’extensions, une interface graphique utilisateur revue et corrigée, la possibilité de visualiser en live les machines virtuelles sont les principaux changements de cette nouvelle version.

Une interface utilisateur simplifiée et améliorée

La nouvelle interface utilisateur de VirtualBox est en amélioration très nette par rapport à la précédente version. Jusqu’à présent les informations concernant les machines virtuelles étaient regroupées dans une fenêtre à deux onglets située à droite de la fenêtre principale de VirtualBox. On y trouvait bien entendu toutes les informations techniques nécessaires mais le moins que l’on puisse dire c’est qu’elles n’étaient pas très bien organisées. Avec cette version 4.0, les informations concernant les machines virtuelles sont clairement organisées et rangées dans des groupes, General, System, Display, Storage, Audio, NetWork, les périphériques USB et les dossiers partagées sont affichés dans des sections distinctes.

virtualbox4-interface

La grande innovation de cette nouvelle version est la visualisation en live des machines virtuelles. Sur la copie d’écran ci-dessus, vous pouvez voir le bureau de Snow Leopard pour Macintosh tournant dans une machine virtuelle au moment ou le screenshot a été réalisé. On peut régler la fréquence d’actualisation d’une demi seconde à 10 secondes, ou complètement désactiver cette fonction.

VirtualBox est maintenant extensible

virtualbox4-extensions

Pour le moment, cette amélioration peut paraître bien mince car peu d’extensions existent mais c’est un peu normal car cette version 4.0 vient juste de sortir (pour info le 22 décembre 2010). Le premier pack d’extensions est proposé par Oracle et comprend des extensions destinées à la prise en charge des périphériques USB 2.0. Si ce système d’extensions vient à se développer, on devrait voir apparaître rapidement des flots d’extensions pour améliorer et customiser VirtualBox.

Manipulation plus facile des machines virtuelles

virtualbox4-export

Avec les versions précédentes de VirtualBox, il n’était pas très facile de déplacer une machine virtuelle. Il fallait éditer des fichiers XML, modifier pas mal de réglages, déplacer des fichiers à des emplacements bien précis, et effectuer pas mal d’autres subtilités techniques transformant l’exportation et l’importation d’une machine virtuelle très problématique. Dans VirtualBox 4.0 les processus d’import/export d’une machine virtuelle sont on ne peut plus simples. Il est maintenant possible de gérer une machine virtuelle sous la forme d’un fichier unique que l’on peut ouvrir ou sauvegarder vers une autre machine. VirtualBox permet également l’importation des disques au format VMDK (le format de fichier utilisé par VMware, grand acteur des logiciels de virtualisation), facilitant ainsi l’importation de disques virtuels créés à partir d’autres systèmes.

Autres améliorations de VirtualBox 4.0

En plus de ces importantes améliorations concernant l’interface utilisateur, la possibilité de créer des extensions et la simplification des processus d’import et d’export des machines virtuelles, il y a bien sûr une multitude de bugs qui ont été corrigés et des améliorations  (sous le capot) pas forcément visibles qui ont été apportées au logiciel. La suppression des machines virtuelles est maintenant plus complète, quand on supprime une machine virtuelle, tous ces constituants sont maintenant effacés : clichés instantanés, sauvegardes des états système ainsi que les images disques attachées à la machine virtuelle. Les systèmes d’exploitation hôtes 32 bits peuvent maintenant gérer plus de 2 Go de RAM.

Il est possible de consulter la liste complète des améliorations apportées par la version 4.0 de VirtualBox et de télécharger les différentes versions de cet excellent logiciel de virtualisation disponible pour Windows (de NT à Windows 7), OS X, Linux et Solaris, propriété d’Oracle mais complètement gratuit (logiciel Open Source) et distribué sous licence GPL.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :