Les grimaces sans la soupe – Génération têtes à claques

Certaines personnes ne sont pas vraiment gâtées par la nature. Elles ressemblent plus à des ventouses débouche évier qu’à des êtres humains. C’est malheureux, mais malgré un physique disgracieux, il faut continuer à vivre comme si de rien n’était.

Ceux et celles qui sont trop laids pour vivre parmi leurs semblables se retranchent derrière des activités solitaires où elles côtoient le moins de monde possible.

D’autres, ceux qui en plus d’un physique peu avantageux ne sont pas très malins, pratiquent le sport à haute fréquence, pour combler leur solitude, histoire de camoufler leur laideur derrière une activité qui demande peu ou pas de facultés intellectuelles.

Pour se mettre dans la peau de ses pauvres créatures, il est inutile de revêtir une ridicule tenue de jogging pour aller faire l’andouille dans les bois, un simulateur en ligne permet de se mettre à leur place en quelques clics de souris.

Il s’agit d’un simulateur de grimaces qui transforment un visage agréable à regarder en repoussoir effrayant. Après le générateur de têtes de cons, voici donc le générateur de grimaces.

En m’amusant à regarder toutes ces horreurs, j’ai cru reconnaître des sportifs de haut niveau français (mais qui sont résidents fiscaux en Suisse), du moins prétendent-ils l’être, qui parfois s’expriment à la télévision sur les raisons de leurs énièmes défaites dans une compétition internationale : le vent, la pluie, la chaleur, la gastro, les crampes, la peste, les criquets…

Tout est bon à ses sportifs de pacotille pour justifier leurs médiocres performances.

Dans ce simulateur, il faut cliquer sur les parties du visage pour les modifier. On peut agir sur la tête et les épaules, l’œil gauche, l’œil droit, le nez et la bouche.

Il y a 759 375 combinaisons possibles. Avec un peu de chance, vous allez reproduire le visage effrayant de votre petit chef de bureau quand vous allez lui annoncer que le boulot qu’il vous a confié n’est pas terminé voire même pas commencé.

En cliquant sur le bouton Shuffle face dans le menu à gauche de l’écran on obtient un visage grimaçant fabriqué au hasard.

L’application a été développée avec la technologie Flash. Celle-ci est maintenant dépassée dans la mesure où d’une part elle n’est pas sécurisée (merci aux ingénieurs d’Adobe pour toutes ces années d’incompétence) et que d’autre part les navigateurs Web actuels (Chrome, Firefox…) n’activent plus par défaut le plug-in nécessaire à l’utilisation des applications Flash.

Il est grand temps de passer au langage HTML5, mais les développeurs Web ne sont pas encore tous prêts, loin de là, à faire le grand saut vers la modernité.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :