Le premier des jeux vidéo – Pong

Le jeu de Pong est un des tout premiers jeux vidéo de l’histoire à avoir rencontré un succès auprès du grand public. Les règles du jeu s’inspirent de celles du tennis de table, le ping-pong. La première version date de 1967 puis a été améliorée en 1972 avant d’être popularisée par Atari sur une borne d’arcade.
Le jeu de Pong a été décliné sous de multiples formes et sur tous les ordinateurs et consoles de jeux. La version du jeu Pong décrite ici se joue dans un navigateur Web. Les éléments du jeu c’est-à-dire les raquettes et la balle ont été remplacés par des mini fenêtres.
C’est pour cette raison qu’il faut autoriser les fenêtres popup de son navigateur à s’afficher pour pouvoir faire une partie ; par défaut, ces fenêtres sont bloquées sur les navigateurs.
On joue soit contre l’ordinateur soit contre un adversaire humain. La raquette se contrôle à l’aide des touches du clavier. Le but du jeu est comme dans la version originale de renvoyer la balle avec l’objectif que son adversaire n’y parvienne pas en le mettant en difficulté.
Au fur et à mesure des échanges, la balle va de plus en plus vite. Les points marqués sont mentionnés sur la raquette de chacun des joueurs.

pong-navigateur

Publicités

Pour commencer une partie, il faut appuyer sur la touche P du clavier. La touche Q permet de stopper le match en cours ; la barre d’espace de faire une pause, S de couper le son. Les touches flèches haut et bas contrôlent la raquette du premier joueur. Quand l’adversaire est un humain (cocher la case Human), l’autre joueur utilise les touches A et Z pour faire monter et descendre sa raquette. Il est également possible de faire joueur l’ordinateur contre lui-même en décochant les deux cases Human.
Techniquement, cette version de Pong a été réalisée à l’aide du langage HTML5. Les effets sonores sont très proches de la version d’origine. Le jeu devrait fonctionner dans la plupart des navigateurs modernes prenant en compte ce langage.

Source : Pong

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :