Rechercher et trouver des ebooks avec Google

recherche-epub-google

Il existe de nombreux sites qui référencent des liens de téléchargements pour récupérer des livres électroniques (voire des magazines) sous divers formats : epub, mobi, pdf… La plupart du temps il s’agit de sites factices ou douteux dont l’objectif est d’afficher des publicités ou conçus pour soutirer de l’argent aux visiteurs les plus naïfs en leur faisant payer une faible somme sans véritable contrepartie. Le top de l’arnaque étant de faire payer pour des livres du domaine public ! Pour éviter de perdre trop de temps à rechercher un titre en particulier, il est plus facile de passer directement par le moteur de recherche de Google qui permet très facilement de trouver des livres électroniques directement téléchargeables.
Depuis la recherche avancée de Google, ou en utilisant l’opérateur filetype:xxx (ou xxx représente un type de fichier spécifique), on peut trouver des documents bien particuliers. L’aide de Google précise que les types de fichiers .PDF (documents Adobe Acrobat), .XLS (documents Excel), .DOC (documents Word) et quelques autres, notamment des images, sont trouvables avec cet opérateur filetype:. Par exemple une recherche formulée Les Misérables filetype:pdf renvoie une liste de fichiers PDF situés sur divers sites permettant de télécharger le livre de Victor Hugo au format PDF.
Curieusement Google ne précise nulle part que le moteur de recherche reconnaît d’autres types de fichiers que ceux indiqués et notamment les types e-pub et mobi qui correspondent à des formats très classiques d’ebooks.

Partager ou intégrer une carte Google Maps

google-maps-partager

Google a récemment déployé une nouvelle mouture de son outil de cartographie en ligne Google Maps. Il s’agit essentiellement de modifications de l’interface, mais pour certaines fonctionnalités, il faut tâtonner un peu pour s’y retrouver. C’est le cas pour la fonction permettant de partager une carte ou un itinéraire avec des contacts pour les guider vers un endroit, matérialiser une adresse ou un lieu sur une carte, etc.
Depuis Google Maps, on affiche sur la carte l’endroit souhaité en cliquant sur un point quelconque (certains lieux sont clairement identifiés) ou on demande le tracé d’un itinéraire dans le menu qui est accessible en haut à gauche de la fenêtre (des options sont prévues pour indiquer le mode de déplacement : en voiture, en transport en commun, à pied, en vélo, en avion ; on peut même afficher l’aperçu de l’itinéraire dans Google Street View en cliquant sur le lien Aperçu), en cliquant sur la minuscule icône en forme de roue dentée en bas à droite de la fenêtre, on accède à un menu permettant entre autres de partager et d’intégrer la carte affichée à l’écran. Depuis la fenêtre qui s’affiche, on a d’une part la possibilité de Partager le lien de la carte (ou de l’itinéraire) en récupérant le lien par copier-coller. Une URL abrégée s’obtient en cochant la case URL abrégée ce qui a pour effet de produire une URL très courte (raccourcie par le service goo.gl ; Google URL Shortener) à la place d’une adresse à rallonge pas très esthétique à présenter sur une page Web.

Trouver de l’aide sur les applications Google

illustration-google

Google est une énorme multinationale adulée par certains et rejetée par d’autres. Les premiers n’utilisent que des applications Google, ce qui est tout à fait possible (et légitime) dans le cadre d’un travail bureautique courant, les autres, redoutant une mainmise sur leur vie privée (c’est leur droit), cherchent à tout prix à ne pas en dépendre et fuient comme la peste tout ce qui sort de près ou de loin des cerveaux des développeurs employés par la firme de Mountain View. La bonne mesure se situe certainement entre ces deux extrêmes de toute façon incompatibles entre eux que personne n’arrivera jamais à concilier. Ce qui est certain par contre c’est qu’à un moment ou à un autre, on utilise une application Google que ce soit le moteur de recherche, Gmail, Google Drive, YouTube… Comme il s’agit de programmes gratuits (du moins dans les versions de base), il ne faut pas s’attendre à pouvoir consulter une épaisse documentation papier expliquant point par point les fonctionnements des divers outils. C’est à force d’utiliser ces programmes qu’on arrive à les exploiter au mieux.
Cependant des pages d’explications parfaitement rédigées en français existent pour aider les personnes qui ont un peu de mal à manipuler ces applications ou qui rencontrent des difficultés de fonctionnement dues à des bugs dont les produits Google ne sont évidemment pas dépourvus.

10 URLs à connaître pour mieux utiliser Google

google

Google est une machinerie incroyable d’applications en ligne, de services, d’outils en tout genre pour travailler depuis Internet, qui non seulement rendent des services appréciables, car ils sont gratuits et performants, mais en revanche comme tout à un prix, rien dans ce bas monde n’est gratuit, la contrepartie à payer est l’affichage publicitaire et le ciblage du profil des utilisateurs (consommateurs) par la multinationale à l’appétit insatiable. En gros, en utilisant la galaxie de logiciels de Google, la firme finit par tout savoir de vous et de vos petites habitudes : âge, profession, adresse, téléphone, études suivies, opinions politiques, centre d’intérêts, loisirs, vie familiale… Rien qu’en analysant l’historique des navigations Web de n’importe qui, Google est en mesure de réaliser un portrait sociologique parfait d’une personne. Les bases de données de Google regorgent d’informations personnelles avec l’objectif en vous cernant parfaitement de vous vendre des produits ou des services adaptés à votre profil de consommation. Certains y voient à tort ou à raison une atteinte à la vie privée, qu’il convient de protéger via moult outils pour tenter de se rendre anonyme sur Internet, mais comme rien n’oblige en réalité personne à se servir de Google et de ses outils, cette mise en garde sécuritaire me semble légèrement surfaite et parfois à la limite de la paranoïa.

Mais où s’est cachée la recherche avancée de Google ?

google-recherche-avancee

Même en y regardant de très près, force est de constater que la fonctionnalité « Recherche avancée » de Google n’est plus affichée sur la page d’accueil du célèbre moteur de recherche. Seul le formulaire classique, accompagné des boutons « Recherche Google » et « J’ai de la chance », laisse à penser qu’il s’agit des deux seules possibilités pour mener à bien une recherche. Il n’y pas si longtemps un lien appelé « Recherche avancée » présent sur la page d’accueil menait vers un formulaire très complet pour effectuer une recherche sur Google sans avoir à manipuler de mémoire les divers opérateurs disponibles qui existent pour préciser ou restreindre les résultats affichés par une requête plus complexe qu’une simple expression ou phrase à taper dans une zone de saisie. L’option a dû disparaître au cours d’une discrète mise à jour de l’interface de Google en passant inaperçue pour le commun des mortels qui préfère la simplicité à la complexité, du moins c’est ce que Google a dû penser avant de prendre la décision de cette suppression. Pour autant la possibilité de faire une recherche avancée dans Google n’a pas été supprimée puisque le formulaire appelé Recherche avancée existe toujours, mais que pour y accéder, il faut maintenant connaître son URL complète qui est www.google.fr/advanced_search pour la version française.
C’est à partir de ce formulaire qu’il est possible d’indiquer des critères à appliquer à une recherche pour qu’elle trouve des pages qui correspondent à ce que l’on cherche avec beaucoup plus de pertinence qu’une recherche basique.

Comment déconnecter Google+ de votre compte YouTube

logo-youtube

Depuis que Google a décidé que les commentaires YouTube étaient désormais reliés à Google+, la grogne des utilisateurs qui aiment se défouler anonymement s’est manifestée, car ils ne souhaitent pas utiliser leur vrai nom ni créer de profil sur G+ pour commenter des vidéos.
Ce n’est pas une fatalité, car les anciens utilisateurs de YouTube, ceux qui y disposaient d’un profil avant la bascule peuvent revenir en arrière (pour l’instant) pour commenter les vidéos sans pour autant passer par un compte G+. Il est même tout à fait possible de supprimer son compte sur Google+ et de continuer à commenter sur YouTube.

6 petites lettres pour afficher la barre de menus de Google

google-barre-noire-menu

On ne saura sans doute jamais qui est le petit génie qui a décidé de faire disparaitre la barre noire des menus qui était affichée en haut des services et des applications proposés par Google. Elle a été remplacée par le menu Applications très discrètement présent, en haut à droite, sur les pages des applications Google et qui donne accès aux différents services proposés par la multinationale du Web.
Alors qu’auparavant un simple clic de souris suffisait à accéder à un service particulier (la recherche Web, la recherche d’images, Google Maps, YouTube, la page Actualités et la messagerie Gmail, il en faut maintenant deux. Il n’est pas certain que ce soit un grand progrès qui simplifie la vie des utilisateurs, mais malheureusement, Google est le maître du jeu et aucune option ne permet d’afficher cette barre de menus passée par pertes et profits.

Créer une recherche personnalisée d’images sur Google

googleimages

Quand on fait une recherche sur Google Images, le moteur de recherche présente toutes les images en rapport avec les termes de votre requête. On peut ensuite affiner les résultats en utilisant les filtres accessibles depuis le menu Outil de recherche.
Cela permet de trouver des images répondants à certains critères : taille, couleur, type…
Si on souhaite toujours chercher le même type d’images, on est obligé de refaire à chaque fois les mêmes sélections. Il est cependant possible de créer très facilement un favori de recherche sur Google Images qui reprend ces filtres personnalisés de recherche pour toujours présenter les images qui correspondent à ces critères.