Un Follow Friday qui a de la gueule, l’image drôle du jour

Hier c’était vendredi, le jour du poisson, mais aussi, c’est moins connu, le jour du Follow Friday ou #FF sur Twitter. La coutume veut que l’on recommande à ses followers un certain nombre de personnes que l’on estime particulièrement intéressantes à suivre sur le réseau social.

L’impact semble peu important en termes de nouveaux abonnés, car ce sont la plupart du temps toujours les mêmes personnes qui sont désignées et mises en avant. C’est comme si tout un petit monde tournait en rond pour recommander les copains des copains et à la finale tout le monde se connaît déjà.

L’intérêt de la pratique est donc plus que limité.

De plus il semble que l’usage du Follow Friday ait tendance à disparaître, les Follow Driday sont de plus en plus rares, à la limite de l’anecdotique quand on suit de près sa timeline le vendredi, ils sont quasiment inexistants.

D’ailleurs, le glossaire officiel de Twitter ne mentionne même pas le terme de Follow Friday dans son index.

Pourtant, certains vont même jusqu’à pousser la recommandation sur Twitter en dehors du réseau social en apposant un tag géant extrêmement voyant sur un mur d’enceinte.

follow-friday

Voilà un exemple à suivre pour se démarquer en faisant un #FF vraiment percutant qui risque de laisser sceptique bon nombre de passants qui pour la plupart n’ont jamais entendu parlé de Twitter et n’ont pas la moindre idée de ce dont à quoi la chose peut bien servir.

Les mauvaises langues prétendent que les investisseurs qui voulaient racheter le réseau social Twitter se sont fait la même réflexion et ont tous jeté l’éponge. Twitter est donc toujours à vendre : personne n’en veut, mais pour ma part j’offre quand même 100 euros ce qui n’est déjà pas si mal.

Donc vendredi, prochain vous savez ce qu’il vous reste à faire pour me faire de gentils #FF visibles qui vont m’amener plein de nouveaux followers.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :