Facebook, la différence entre les hommes et les femmes

Facebook est un réseau social fréquenté indifféremment par les hommes et par les femmes. Personnellement malgré sa popularité mondiale, je ne le fréquente pas. Je n’ai pas de profil Facebook et je vous recommande de supprimer le vôtre si vous en possédez un.

Les dérives sur Facebook me laissent donc assez froid. Je n’aime pas non plus les amas de crétineries et d’imbéciles heureux que l’on y trouve et dont la presse se fait complaisamment l’écho.

Par souci de simplicité, je ne prendrai pas en compte ici les genres dits alternatifs ou supposés tels, car je n’ai aucune compétence en matière de psychiatrie. Et pour être tout à fait sincère, je ne compte pas non plus faire la promotion des délires encouragés par l’idiocratie ambiante de notre société actuelle.

Voici donc la question du jour. Y aurait-il une différence dans l’utilisation de Facebook entre les hommes et les femmes ? A priori non, mais pour les sexistes, dont je fais partie, car j’aime bien enquiquiner la gent féminine, les caractères entre les hommes et les femmes sont bien différenciés.

Tout le monde s’accorde (surtout les hommes d’ailleurs) pour reconnaître que l’homme est un être raisonnable doué de raison et ordonné qui s’appuie sur son intelligence pour prendre des décisions alors que la femme est un être plus spontané d’une nature beaucoup plus désordonnée que son homologue masculin. La femme marche à l’intuition.

Il suffit de jeter un coup d’œil dans le sac à main d’une femme pour s’en rendre compte et de s’imaginer quand dans son cerveau, l’organisation de ses idées est absolument la même.

Pour répondre à cette délicate question, examinons l’écran Facebook de deux spécimens, une femme et un homme représentatifs de l’espèce humaine, choisis pour l’occasion.

facebook-homme-femme-difference

Après un examen sérieux et impartial, il apparaît que la différence entre les deux sexes est bien réelle !

D’un côté c’est le chaos dans Facebook, de l’autre c’est l’organisation et l’ordre qui prédominent.

Chez la femme : des notifications en attente, des messages non lus…. C’est la pagaille la plus infernale. Chez l’homme : l’ordre règne, tout est bien géré, rien n’est en attente, c’est un espace Facebook parfait.

Merci à mes lectrices à juste titre mécontentes de me jeter que des pierres de toute petite taille, puis d’aller faire un peu de ménage dans leur Facebook, avant bien entendu de s’atteler au ménage de la maison, à la vaisselle, à la préparation du repas et aux diverses activités pour lesquelles elles excellent.

Les féministes dépourvues d’humour (c’est-à-dire toutes ou presque) essaieront dans ce billet de faire la différence entre le premier et le second degré. Cela constitue un exercice quasi impossible pour ces créatures.

%d blogueurs aiment cette page :