Comment savoir si les applications Google sont en panne

Il y a quelques jours (pour être précis le 27 octobre 2014), Google Drive, une application phare de Google pour créer et sauvegarder des documents en ligne subissait des perturbations rendant très difficile l’accès au service. Si travailler dans le cloud a bien des avantages, le moindre dysfonctionnement peut gâcher irrémédiablement une journée de travail. Cette situation est bien sûr rarissime, la multinationale Google a les moyens techniques pour faire fonctionner ses systèmes, mais bien évidemment le 100 % opérationnel est une vue de l’esprit ou pire un argument marketing trop souvent mis en avant pour vanter tel ou tel service.
Même si les pannes franches restent l’exception, Google propose un outil appelé Apps Status Dashboard pour suivre au jour le jour sur un tableau de bord la disponibilité de ses différentes applications. Le page fournit le niveau de performance pour les principales applications proposées par la firme : Gmail, Google Agenda, Google Talk, Google Drive, Google Docs, Google Feuilles de calcul, Google Slides, Google Drawings, Google Sites, Google Groupes, Console d’administration, Postini Services, Hangouts Google+, Google Analytics, Google Maps, Google Voice, Blogger, Google Sync for Mobile et Classroom.

google-apps-satus-dashboard

Les problèmes sont signalés par un code couleur sur un calendrier. Vert pour aucun problème signalé ; Orange pour quelques perturbations ; Rouge pour signaler une panne de l’application. En cliquant sur la remontée d’un problème, un tableau montre les détails de la panne avec quelques explications certes pas très précises, mais ce qui permet quand même de déterminer sa durée.

panne-google-details

On constate que pour la journée du 27 octobre dernier que Google Drive a bien été touché par des problèmes techniques. En remontant dans le temps dans l’historique (jusqu’à deux mois en arrière), on s’aperçoit que les pannes générales sont réellement occasionnelles, mais que les interruptions existent bel et bien, même chez Google malgré tous ses moyens.
Un flux RSS censé remonter les informations en s’y abonnant depuis un agrégateur de news existe comme le laisse supposer l’icône pour y souscrire, mais il ne comporte aucune entrée.

Source : Apps Status Dashboard

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :