Comment un geek fait du sport en étant le roi de la pédale

Même si les clichés véhiculent (avec raison) l’idée qu’un geek n’est pas un grand sportif et inversement, le premier préférant se concentrer sur l’écran de son ordinateur pour réfléchir et le second n’étant intellectuellement pas au niveau pour les exercices cérébraux, quelques exceptions à la règle existent cependant.

Je toujours perçu les sportifs qu’ils soient des amateurs ou encore pire des professionnels comme des demeurés, en gros des neuneus équipés de deux neurones : le premier pour courir, le second pour dévider des sornettes qui saoulent leur entourage.

Publicités

Il suffit en général de les entendre s’exprimer quelques secondes pour se rendre compte qu’à l’évidence ils ne sont pas très portés ni sur le cognitif, ni sur la culture générale, ni sur les connaissances. Des têtes pleines de vide, quelques mots de vocabulaire suffisent parfois à en propulser certains particulièrement stupides sur le devant de la scène où ils sont adulés par de pauvres bougres décérébrés qui s’identifient à eux.

Il n’est d’ailleurs pas étonnant qu’ils soient friands d’uniformes, de médailles, de règles du jeu, de performances, de records, d’exploits ridicules, de dépassement de soi, du culte du corps, de force physique…

N’ayant pas la moindre conscience politique, si ce n’est celle d’un hérisson, en temps de guerre ce genre d’individus, par essence dangereux, car complètement ignorants de tout, trouvent toujours à s’employer.

Bref pour en revenir à nos moutons et arrêter de taper à qui mieux mieux sur la tête des simples d’esprit (au risque de leur voiler le cerveau), les geeks n’ont pas la réputation d’être de grands sportifs. Et bien, c’est complètement faux ! La preuve en image.

velo-appart-ordi

Comme quoi qu’avec un peu d’astuce on peut concilier plusieurs activités en une. Il faudra bien sûr disposer de quelques moyens financiers pour s’offrir cette configuration hors norme.

Outre l’aspect exercice physique imposé par ce matériel, il est possible aussi qu’en pédalant à un bon rythme, le roi de la pédale en salon parvienne aussi à alimenter électriquement son ordinateur et les périphériques qui y sont connectés.

Couplé avec Google Street View cela peut donner de très belles balades en vélo sans sortir de son douillet domicile et cerise sur le gâteau, sans rencontrer d’autres guignols de sportifs qui font leurs exercices physiques pour d’après eux garder la forme…

Publicités

2 réflexions au sujet de “Comment un geek fait du sport en étant le roi de la pédale”

  1. c’est un excellent compromis entre la geek attitude et le sport

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :