Comment fonctionnent les raccourcisseurs d’adresses

Ce qu’il faut savoir sur la réduction d’URLs

Il y bien longtemps de çà, les URLs (Uniform Resource Locators) que la plupart d’entre-nous appellent « adresses web » ou « liens » étaient courtes et simples. La plupart du temps elles ressemblaient à quelque chose comme https://www.ballajack.com. Si vous possédez une page personnelle, votre url ressemble à quelque chose comme http://www.facebook.com/nicolassarkozy (c’est un exemple, pas de panique).

Les temps changent et les URLs ont connu l’inflation (pas de lapsus ici Mme Dati), elles sont de plus en plus longues. Un coup d’œil sur les sites Web des grandes entreprises et vous serez vite confronté à des adresses de sites à rallonge complètement illisibles et non mémorisables. Cela peut être un problème si vous êtes adepte du micro blogging. Des services comme Twitter limite les messages à 140 caractères, et il devient évident que certaines URLs dépassent allégrement cette limite.

Pour gérer ces adresses bien trop longues les services de réduction d’URLs ont été inventés, en anglais URL shortener.

Comment fonctionnent-ils ?

Comme son nom l’indique, un service de réduction d’URLs réduit ou raccourcit un lien Web parfois de plus de 90%, rendant ainsi l’adresse réduite beaucoup plus courte. La plupart du temps, une adresse constituée de plus de 160 caractères se voit transformée en une URL d’une quinzaine de caractères.

Pour réaliser cette réduction, il faut utiliser un service de réduction d’URLs. C’est un simple site Web qui fait cette réduction. Le fonctionnement est enfantin, on copie l’adresse longue dans une zone et on clique sur un bouton pour obtenir l’adresse courte correspondante. Le service utilisé vérifie dans sa base de données si le lien existe déjà. Si c’est le cas, le service vous affiche l’adresse courte qu’il a déjà assigné à cette adresse longue.

Si l’URL n’est pas dans la base de données, le service va devoir l’ajouter. Ensuite il faut fabriquer une URL courte à partir de l’URL longue. Un programme informatique se charge de cette cure d’amaigrissement, appelé random alphanumeric generator ou sequential alphanumeric generator. Il s’agit simplement d’une fonction qui permet à partir de l’adresse longue d’y associer son adresse courte et de la stocker dans une base de données. Par exemple http://bit.ly/bvnbIZ est une adresse courte. Remarquer que j’ai utilisé le service bit.ly pour réduire mon adresse et que cela apparaît dans le lien court qui a été généré. Les plus curieux d’entre-vous peuvent visiter cette page pour avoir des détails très techniques sur la façon de programmer un réducteur d’adresses.

Lorsque l’on clique sur une adresse raccourcie, on pointe en premier lieu sur le site du service qui a été utilisé pour réduire l’adresse. L’adresse courte est comparée à celles stockées dans la base de données pour trouver une correspondance avec une adresse longue. Si l’adresse est connue une redirection est effectuée vers le site original. Cela se fait très rapidement, aucune latence n’est remarquée par l’internaute.

Utilisation et problèmes

Comme mentionné au début de ce billet, l’utilisation la plus fréquente de ces services de réduction d’URLs est la possibilité d’indiquer des adresses de sites dans les tweets que l’on poste sur Twitter qui sont limités à 140 caractères. Un bon réducteur d’adresses doit bien entendu laisser le plus de place possible pour l’ajout d’un commentaire que l’on espère pertinent.

Les adresses réduites sont un excellent moyen de partager des adresses mail, des liens vers des blogs, des messages vers Facebook, ci-dessous une publicité montrant une adresse courte, elle a été vue dans le métro de Toronto.

Si vous partagez des liens avec des personnes utilisant des logiciels de partage d’écran, vous pouvez bien entendu communiquer vos liens sous leur forme réduites.

Il peut y avoir des problèmes avec les adresses ainsi raccourcies. Les liens sur le Web ne sont pas figés pour l’éternité et peuvent même disparaître du jour au lendemain. Si l’adresse originale change, toutes les adresses raccourcies deviennent fausses et aucun service  automatique ne permet de corriger cela.

On peut aussi très bien imaginer que parmi la foule de services de réduction existants certains finissent par fermer leurs portes rendant leurs liens courts complètement inutilisables.

Les spammers et les auteurs de malwares sont connus pour utiliser à outrance des services de réduction d’adresses pour rediriger leur trafic vers leurs sites nuisibles.

Les services de réduction d’adresses

Il existe des centaines de services qui proposent de réduire des URLs longues. Si vous voulez disposer d’une liste des services existant, vous pouvez consulter cette page ou cette autre.

Le plus connu et le plus vénérable de ces services est sans aucun doute TinyURL. En plus de raccourcir une adresse vous pouvez aussi créer votre propre style d’adresses, au lieu de http://www.tinyurl.com/3rE2z vous pouvez avoir une adresse du genre http://www.tinyurl.com/monSite.

Bit.ly est aussi est un très bon service de réduction d’URLs. En supplément du service de réduction de base, après enregistrement sur le site, vous disposez d’outils pour visualiser toutes les adresses que vous avez réduites, des statistiques pour savoir combien de fois une adresse courte a été utilisée..  Twitter l’utilise maintenant par défaut comme service de réduction d’adresses…

Publicités

2 réflexions au sujet de “Comment fonctionnent les raccourcisseurs d’adresses”

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :