Comment fonctionne Internet ? Infographie

Internet est entré dans le quotidien de la plupart des habitants de la planète, mais en réalité peu de personnes sont capables d’en expliquer précisément le fonctionnement.

L’infographie présentée ci-dessous tente d’en décrire les mécanismes techniques qui n’ont absolument rien de magiques.

Le fonctionnement général d’Internet est résumé sur cette très grande infographie. Vous allez tout savoir sur les IP, les serveurs DNS, le nombre d’utilisateurs…

Tout repose sur le protocole TCP/IP qui est un moyen de communication entre ordinateurs pour qu’ils puissent s’échanger des informations. C’est un langage commun à tous les ordinateurs.

En outre, pour que ces ordinateurs dialoguent, ils doivent disposer d’une adresse unique appelée adresse IP. C’est une suite de nombre qui a pour forme ###.###.###.### ou chaque caractère # est un nombre. Par exemple 123.456.789.012 est une adresse IP qui identifie un ordinateur connecté à Internet.

C’est le fournisseur d’accès à Internet qui attribue l’adresse IP à votre connexion Internet. Selon le type de connexion, l’adresse IP est fixe, c’est-à-dire qu’elle ne change jamais ou elle est dynamique, ce qui signifie qu’elle change périodiquement, en général toutes les 24 heures.

Les différents composants du protocole TCP/IP se chargent ensuite de transférer les informations demandées (une suite de 0 et de 1), par exemple une page Web où elle est hébergée entre un serveur et un ordinateur, les deux étant identifiés par leur adresse IP respective.

À l’heure actuelle, c’est environ 1 personne sur 4 qui a accès à Internet. Évidemment cette proportion est en constante augmentation, surtout depuis le développement et la généralisation de la téléphonie mobile à partir de laquelle on accède à Internet depuis un simple smartphone connecté à une antenne de son fournisseur d’accès.

Sans surprise, ce sont les pays développés qui sont les plus connectés à Internet. On trouve les connexions les plus rapides en Corée du Sud, à Hong Kong ou encore au Japon.

Dans ce domaine, la France est très largement en retard en terme de très haut débit, malgré les efforts consentis par les différents acteurs du marché qui peinent à construire un réseau en fibre optique disponible partout dans le pays. Il leur faudra certainement plusieurs décennies pour y parvenir et pour voir disparaître l’ADSL actuel.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :