Comment fabriquer un faux tweet ?

Il y a quelques jours, Alain Juppé s’est dit victime d’un piratage de son compte Twitter. Il a même annoncé avoir porté plainte avant de faire machine arrière en s’apercevant qu’il avait surtout été le ridicule dindon d’une farce, car ce supposé piratage de compte Twitter n’a jamais eu lieu.

Comme quoi on peut avoir fait l’École normale supérieure, avoir obtenu une agrégation de lettres classiques, avoir fait Sciences Po puis l’ENA et se faire piéger par un faux tweet bricolé à la va-vite par copier-coller par un lycéen qui n’a pas encore eu son bachot.

Pourtant avec un peu de jugeote, le prétendant à la présidence de la République aurait dû remarquer que ce fameux tweet n’a jamais été publié sur sa timeline, ni sur aucune autre d’ailleurs, car il s’agit d’un vulgaire photomontage.

L’image du tweet a ensuite été relayée sur Twitter pour faire croire à un véritable tweet écrit par l’actuel maire de Bordeaux.

juppe-faux-tweet

La manipulation est assez simple à réaliser, car il suffit de récupérer la photo de profil d’un compte Twitter, de copier quelques informations du compte puis d’y ajouter un texte quelconque avant de l’envoyer sur Twitter.

Mais il y a encore plus rapide, puisque l’opération se réalise en deux coups de cuillère à pot avec une application spécialement conçue pour faire ce genre de blagues.

Avec Tweet Fake, on fabrique un faux tweet plus vrai que nature en quelques secondes.

tweet-fake

Pour cela, on commence par rechercher une personne sur Twitter en indiquant son pseudo, puis après sélection du nom on écrit le faux tweet dans la zone d’édition prévue à cet effet. L’opération se termine en cliquant sur le bouton Generate Fake Tweet.

tweet-fake-ballajack

Le faux tweet plus vrai que nature est alors affiché à l’écran. Outre le texte saisi à l’étape précédente, il imite à la perfection l’aspect visuel d’un tweet véritable : photo et couverture du compte Twitter, nombre de retweets et de sauvegardes en favoris.

Il ne reste plus qu’à faire une copie d’écran du tweet pour la balancer sur les réseaux sociaux, tout en espérant piéger les gogos et les politiques d’un autre siècle qui ne vérifient rien avant de crier au piratage.

Voilà, petits plaisantins, maintenant c’est à vous de jouer !

Site : Tweet Fake

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :