Des céréales geeks pour le petit déjeuner

Les céréales que l’on consomme au moment du petit déjeuner sont une mode alimentaire assez récente imposée par l’industrie agroalimentaire américaine. En France, c’est seulement à partir des années 80 que ce marché a explosé.

Il s’agit d’un agglomérat de maïs, d’avoine, de riz ou de blé mélangé à beaucoup de sucre (en réalité bien plus que de céréales), à des matières grasses et à des arômes et des colorants artificiels.

Publicités

Ces graines sont vendues en boîtes à prix d’or à des consommateurs à qui les marques de ces produits ont réussi à faire croire qu’ils étaient du bétail à engraisser, ce qui après tout est assez bien vu. C’est bien connu, les moutons adorent aller se faire tondre.

Cette « nourriture » est apparue en 1854 et a été commercialisée en 1877 sous la marque Quaker qui existe toujours et qui se présente comme étant experte en avoine. L’homme au chapeau, emblème de la multinationale, est un fermier qui se nomme Quaker Oats.

Pour être plus digeste, pour être consommée, la mixture est accompagnée de lait, de fromage blanc ou encore de fruits. D’autres mélanges peu ragoutants (chocolat, caramel, miel…) sont légion dans les rayons des supermarchés.

Il va sans dire que cette bouillie appréciée des enfants et des adultes attardés est néfaste pour la santé. Ces céréales ou plutôt ces sucreries contribueraient à l’apparition de l’obésité, du diabète et de divers cancers.

On est donc très loin du produit sain et équilibré que les publicitaires vantent honteusement depuis des décennies.

Pour le petit déjeuner, la simplicité doit prévaloir. Une bonne tartine de pain à la confiture vaut tous les produits industriels et peut également remplacer, agrémentée de carrés de chocolat, l’infâme Nutella plus proche du goudron que de l’aliment.

De plus les économies réalisées en évitant d’acheter des produits industriels sont substantielles, car en plus d’être toxique, la malbouffe est très chère.

Voici quelques marques de céréales fictives pour les geeks amateurs de fibres et soucieux de leur transit intestinal.

Le geek, individu peu soucieux de son équilibre alimentaire est la cible parfaite pour servir de cobaye à n’importe quel délire qu’il soit alimentaire ou autre.

cereales-geek

Les céréales iFlakes ne sont pas trop appétissantes et mon petit doigt me dit que le paquet doit être beaucoup plus cher que les autres marques concurrentes. Il va sans dire qu’elles doivent se consommer avec un lait particulier vendu une blinde par une filiale du fabricant.

Je vote pour les céréales Twitter, avec en cadeau un tatouage Justin Bieber, en espérant que ce soit un modèle qui ne se met pas à pousser la chansonnette pour se faire remarquer en beuglant comme un veau.

Publicités

3 réflexions au sujet de “Des céréales geeks pour le petit déjeuner”

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :