Apprendre Photoshop avec le hip-hop

A priori, il n’y a rien de commun entre l’application professionnelle de retouche photo Photoshop et le hip-hop qui pour certains est un genre musical à part entière. J’en n’en fait pas partie. Ma musique préférée étant le silence le plus absolu suivi de près par les musiques militaires et les fanfares.

C’est peu dire que le tintamarre produit par le bruit d’ustensiles de cuisine des musiques actuelles m’horripile.

Publicités

Pour les amateurs, le hip-hop, quand on oublie sa vulgarité et les stéréotypes malsains qu’il véhicule, donne la possibilité à des « artistes » d’exprimer bruyamment leur haine de la société en scandant des textes à peine compréhensibles en s’appuyant sur quelques mots de vocabulaire.

À l’origine, il s’agit d’une musique noire pratiquée dans les ghettos et appréciée de toutes les racailles qui peuplent ces lieux sordides. Les engeances islamisées des banlieues françaises se sont bien entendu approprié ce soi-disant mouvement culturel qui colle parfaitement avec leur vision dénaturée du monde.

Depuis, le genre s’est embourgeoisé et est particulièrement apprécié des bobos en recherche de sensations fortes qui veulent se faire passer pour des durs.

Certains « chanteurs » au physique repoussant et à l’intellect limité se sont enrichis grâce à ce public de gogos fortunés.

Voici un excellent tutoriel pour Photoshop, ce n’est vraiment pas très classique comme approche pour apprendre à manipuler l’outil de retouche photo le plus populaire, mais c’est très original puisque tout se passe sur fond de musique hip-hop.

Les manipulations de base sont montrées, voilà de quoi vous mettre le pied à l’étrier pour devenir un vrai pro de la correction des yeux rouges, des calques et autres détourages.

Le clip reprend les clichés et les lieux communs propres au hip-hop : chanteur braillard qui prétend être né dans la rue, look de gangsters d’opérette, femmes dénudées peu farouches plus proches de prostituées que de femmes au foyer, dépréciation de l’image des femmes, chaînes en métal doré autour du cou, casquettes de travers, grosses lunettes scintillantes, pantalons taille basse, argent roi, clinquant…

Bref ce clip est une véritable caricature. Il a rencontré un franc succès, au point qu’une suite a été produite dans la même veine.

Il a au moins le mérite d’être amusant, ce qui n’est bien entendu pas le cas des morceaux de hip-hop qu’il parodie.

Évidemment, même si les néophytes pensent que Photoshop fait tout le travail graphique sans le moindre effort, il n’en est rien, car il s’agit d’un logiciel professionnel qui n’est absolument pas évident à manipuler.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :