J’ai un petit faible pour les blogs Tumblr sur lesquels je trouve souvent de jolies photos et illustrations pas forcément scabreuses comme pourraient le penser les mauvaises langues, mais celles qui sont humoristiques.

collage-photo-tumblr

J’ai déjà présenté un utilitaire pour récupérer sur son disque dur les photos d’un blog Tumblr. Avant de lancer un téléchargement de masse, on peut vouloir se faire une idée de l’originalité des photos que l’on peut trouver sur un blog.

C’est ce que permet de faire l’extension pour Chrome Tumblr Collage qui présente dans un nouvel onglet, à partir d’un blog Tumblr, toutes les photos qui s’y trouvent. Les autres éléments ne sont pas affichés.

Une fois l’extension installée, quand on est sur un blog Tumblr, l’icône de l’extension  est affichée dans la barre d’adresses de Chrome.

 tumblr-collage

Un clic de souris ouvre un nouvel onglet dans lequel les photos trouvées sur le blog sont présentées sur une page sous le forme d’un collage photo très réussi. En faisant défiler la page vers le bas, d’autres photos s’affichent et s’agencent sur la page avec un aspect plutôt plaisant à regarder.

Caractéristiques de Tumblr Collage :

  • Le collage photo est affiché dans un nouvel onglet de Chrome
  • On peut cliquer sur une photo pour l’agrandir
  • On peut revoir les photos agrandies en avançant ou en reculant en cliquant sur les boutons de navigation de Chrome
  • Utilisation des touches fléchées gauche et droite du clavier pour agrandir la photo d’avant ou d’après (ce n’est pas nécessairement la photo adjacente)
  • Un clic sur une photo en maintenant la touche Ctrl du clavier (Command sur un Mac) ouvre le post du blog dans un nouvel onglet
  • Modification de la taille des vignettes dans les options de l’extension en 75, 100, 250, 400 ou 500 pixels (faire un clic droit sur l’icône de l’extension pour accéder au menu)

Merci à Thierry qui a parlé de Tumblr Collage sur son blog.

Source : Tumblr Collage

Boutons de partage :
Twitter Facebook Google Plus Linkedin email
Article rédigé par Eric Weyland