La version geek de la pyramide de Maslow

La célèbre pyramide de Maslow peut s’appliquer à beaucoup de domaines, y compris à l’informatique et à Internet et pas seulement à la psychologie ou encore à la manipulation systématique et théorisée des employés des entreprises afin de les faire travailler le plus possible tout en obtenant leur soumission totale au système en place voulue par la hiérarchie et l’encadrement.

La pyramide de Maslow appelée aussi pyramide des besoins a été conçue par le psychologue Abraham Maslow dans les années 1940. C’est une représentation pyramidale de la hiérarchie des besoins d’un individu. Ces derniers seraient au nombre de cinq, du plus basique au plus élaboré.

Depuis la pyramide de Maslow a été déclinée à toutes les sauces, notamment dans les milieux du marketing et de la publicité, ou tout est mis en œuvre pour manipuler la masse des consommateurs en étudiant leurs besoins puis en les classant, afin de leur vendre des produits et des services parfaitement inutiles, mais très rémunérateurs pour les marques qui les mettent sur le marché.

Ici, les supposés besoins en informatique d’un individu passent en premier par des applications très utilisées par tout le monde, comme les services de Google ou de Yahoo! pour évoluer vers des applications plus élaborées et socialement plus valorisantes ou même participatives : programmes de sécurité pour son ordinateur, inscription et participation active sur les réseaux sociaux, mise en ligne de contenu visible par tous sur Internet, contribution à l’encyclopédie en ligne Wikipédia…

pyramide-maslow-informatique

Ces cinq inspirations pour un geek ce n’est vraiment pas grand-chose. C’est amusant cette petite manie de vouloir tout mettre en boîte en classifiant les individus.

Tout ce prêchiprêcha est bien entendu complètement artificiel, car ce soi-disant modèle où les besoins seraient satisfaits selon une hiérarchie donc dans un certain ordre ne repose sur aucun argument scientifique. Aucune donnée n’a jamais été collectée pour valider ce modèle enfantin, mais qui convient très bien aux publicitaires pour se faire mousser et impressionner les clients qui ont des budgets à dépenser dans ces sornettes (après tout au final, ce sont les consommateurs qui vont payer pour ces sottises…).

La pyramide de Maslow, c’est du vent. Personne ne va penser à satisfaire un besoin inférieur avant de penser à un besoin qui lui serait supérieur. L’être humain n’est pas rationnel, il ne faut jamais l’oublier.

%d blogueurs aiment cette page :