Un utilitaire gratuit de traduction automatique, QTranslate

Lorsque l’on pense à traduction automatique c’est souvent Google Translate qui vient en premier à l’esprit. D’autres services de traduction en ligne existent comme par exemple Systran ou Bing Translator ou encore des programmes spécialisés payants comme Babylon.

logo-traduction

Ces technologies de traductions automatiques si elles sont intéressantes pour obtenir une traduction approximative permettant de comprendre l’idée générale d’un texte sont encore bien loin et certainement pour très longtemps encore d’une véritable traduction réalisée par un traducteur professionnel.

L’utilitaire QTranslate ne fait pas de miracle. Il s’agit d’un utilitaire pour Windows installable ou portable permettant de réaliser des traductions automatiques.utilitaire-traduction-automatique L’intérêt c’est que QTranslate utilise cinq services Web pour élaborer ses traductions ce qui permet de comparer rapidement les textes qu’il traduit dans des fenêtres séparées. Une connexion Internet doit être établie pour que les traductions puissent se faire. Les services de traductions utilisés sont les suivants :

  • Google Translate
  • Microsoft Translator
  • Promt Mobile
  • SDL
  • Yahoo! Babel Fish

Dans les options on peut choisir d’utiliser ceux de son choix.

Les principales langues parlées dans le monde sont gérées dans la mesure où les services Web les reconnaissent. On peut choisir dans les options du programme les langues que l’on souhaite conservées dans l’interface pour éviter de se retrouver avec une longue liste de langues sans grand intérêt.

Les traductions peuvent se faire de différentes façons.

En tapant ou en collant du texte dans la fenêtre de saisie puis en cliquant sur le bouton Traduire ou en sélectionnant du texte à la souris pour faire apparaître un menu contextuel ou une fenêtre contextuelle selon le réglage choisi dans les options. Cette dernière façon de faire intègre QTranslate à toute page contenant du texte : texte dans un document, page Web… Il est possible d’exclure certains programmes pour que QTranslate n’interfère pas avec leur fonctionnement.

QTranslate se loge discrètement dans la barre système de Windows pour pouvoir opérer. L’interface du programme est disponible en français.

QTranslate-menu-contextuel

Une fonction permet aussi d’écouter le texte sélectionné dans la langue dans laquelle il est écrit. Une définition du mot sélectionné est aussi indiquée mais pas systématiquement.

Des raccourcis clavier sont disponibles :

  • Double Ctlr (Ctrl + Ctrl) : affiche la traduction du mot choisi ou de la phrase sélectionnée dans la fenêtre principale.
  • Ctlr Q : Traduit le texte sélectionné et l’affiche dans la fenêtre contextuelle.
  • Ctrl W : Permet de lancer une recherche sur le Web à partir du mot sélectionné.
  • Ctrl E : Permet d’écouter la phrase sélectionnée ; la prononciation est correcte mais l’écoute s’arrête toutes seule au bout de quelques mots, dès que le programme considère que la phrase est terminée. Il aurait été intéressant de pouvoir se faire lire des paragraphes complets.

Un historique permet de revoir les traductions déjà effectuées et un clavier virtuel est mis à disposition.

Donc pas de miracles côtés traductions dans la mesure où QTranslate s’appuie sur des services existants. L’intérêt c’est l’intégration à Windows et bien entendu les cinq services de traduction utilisés en parallèle.

Source : QTranslate

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :