Utilisation des courbes et des graphiques dans Excel

Excel est avant tout utilisé pour ses capacités de création de tableau et de formules. Si votre objectif est de représenter des données, il peut parfois être utile de compléter vos tableaux avec des courbes et des graphiques dont la mise à jour est automatique.

Faire un graphique sous Excel c’est avant toute chose faire un tableau avec les données à représenter graphiquement.

En effet, un graphique n’est rien d’autre qu’une représentation visuelle d’un ou de plusieurs jeux de chiffres.

Sous Excel un graphique est nécessairement basé sur un tableau, aussi trivial soit-il.

illustration-graphique

Pour créer un premier graphique, rien de plus simple : préparez votre tableau, sélectionnez les données (ainsi que les intitulés de lignes et/ou de colonnes) puis activez l’onglet Insertion.

Le groupe Graphiques vous donne accès à l’ensemble des types de graphiques possibles.

Le principe de personnalisation

Sous Excel, la manipulation des graphiques est relativement simple. Il faut principalement faire attention à la portion de graphique qui est sélectionnée car, en fonction de ce qui est sélectionné, les commandes proposées (dans le ruban principal ou au niveau du menu contextuel) seront différentes.

Un graphique est effectivement composé de différentes zones : axes, légendes, séries, quadrillage, etc.

C’est ce qui peut dérouter au départ, mais en positionnant la série sur un élément (sans la bouger), une bulle d’aide affichera ce que vous vous apprêtez à sélectionner si vous cliquez sur le bouton gauche de la souris.

Ensuite un clic sur le bouton droit vous fera découvrir toutes les commandes spécifiques à la sélection (en plus des commandes génériques).

Si vous avez intégré ce principe, les graphiques Excel n’auront plus de secret pour vous.

Les principales zones d’un graphique Excel

Un graphique comporte plusieurs zones dont la Zone de graphique (le conteneur du graphique par opposition aux cellules de la feuille de calcul), la Zone de traçage (qui contient les courbes et autres éléments graphiques), les Séries (il suffit de positionner le curseur de souris sur le tracé d’une série pour visualiser les indications), l’Axe des abscisses, l’Axe des ordonnées, la Zone de titre et la Légende.

Chaque zone peut être modifiée. Un double-clic sur un élément fait apparaître une boîte de paramétrage proposant toutes les options de modifications possibles.

Concernant les séries, tout se joue au nombre de clics successifs. Au premier clic, la courbe est entièrement sélectionnée. Au deuxième clic c’est une donnée de la courbe qui est sélectionnée. Il reste à faire le double-clic au bon moment pour disposer de la boîte de paramétrage adéquate…

Combinez plusieurs graphiques

Pour notre exemple, nous allons représenter sous forme de barres le nombre de films vendus par mois avec en superposition, sous forme de courbe, le prix de vente moyen.

Nous partons pour cela bien évidemment d’un tableau contenant ces données. Une fois le tableau sélectionné, sous l’onglet Insertion, dans le groupe Graphiques, cliquez sur Colonne. Repérez la section Histogramme 2D puis cliquez sur Histogramme groupé.

Dans la zone de graphique, cliquez sur la série de données à afficher sous forme de courbe (à savoir le prix moyen) puis sous l’onglet Création, repérez le groupe Type pour cliquer sur Modifier le type de graphique.

Dans la catégorie Courbes, sélectionnez Courbes avec marques et validez par OK.

Il est même possible d’afficher un second axe pour les ordonnées (afin d’afficher le prix moyen).

Pour ce faire, sélectionnez la courbe représentant le Prix moyen puis sous l’onglet Disposition, repérez le groupe Sélection active pour cliquer sur Mise en forme de la sélection.

Sélectionnez la catégorie Options des séries et sélectionnez à droite l’option permettant de tracer la série avec un axe secondaire. Cliquez sur Fermer.

Les courbes de tendance

Excel propose des modèles de courbes de tendance et de régression (exponentielle, logarithmique, linéaire, etc.), mais tout le monde se demande toujours laquelle choisir : sur ce point Excel ne s’embarrasse pas plus que cela c’est à vous d’avoir une idée de la « tendance » d’évolution de vos données.

Pour ajouter une courbe de tendance ou une droite de régression, il vous suffit de sélectionner dans votre graphique la série de données concernée par la tendance, d’effectuer un clic droit de souris et de sélectionner la commande Ajouter une courbe de tendance.

Vous voilà désormais armé pour ne plus paniquer lorsqu’il s’agira de représenter graphiquement des données issues d’un tableau.

Pour terminer en beauté, je vous conseille de sélectionner un jeu de données (avec les intitulés) et d’appuyer simplement sur la touche [F11] au clavier : juste pour épater la galerie.

Enregistrer un graphique en tant que modèle

Si vous avez passé du temps à peaufiner un graphique, pourquoi ne pas l’utiliser comme modèle ? Pour ce faire, cliquez sur votre graphique.

À partir de l’onglet Création, repérez le groupe Type puis cliquez sur Enregistrer comme modèle.

Dans la zone Nom de fichier, saisissez le nom de votre modèle de graphique.

Le fichier modèle (.crtx) est enregistré dans le dossier Graphiques et il est désormais disponible à partir des commandes Insérer un graphique ou Modifier le type de graphique.

Imprimer uniquement le graphique

Lorsque votre graphique est positionné sur la même feuille que les tableaux de données sous-jacents, Excel vous permet tout de même de contrôler son Impression. Cliquez sur le graphique pour le sélectionner puis cliquez sur Fichier/Imprimer pour obtenir instantanément un aperçu du graphique sélectionné, sans les autres données de la feuille.

Exploiter les graphiques Sparkline

Les graphiques Sparkline permettent de disposer directement des graphiques à l’intérieur des cellules d’une feuille Excel.

Sous l’onglet Insertion, dans le groupe Graphiques Sparkline, Excel propose différents types de graphiques qui s’insèrent directement dans des cellules (à l’inverse des graphiques classiques qui sont des objets en superposition des cellules).

Vous pouvez ainsi afficher en regard d’une série de données des courbes, des histogrammes ou des informations graphiques de représentation de données Positif/Négatif.

Chaque changement de données dans le tableau est immédiatement répercuté sur le graphe Sparkline.

Même si les fonctionnalités de graphiques Sparkline s’apparentent à celles de mise en forme conditionnelle (avec association de diverses icônes directement dans les cellules d’une feuille de calcul), il ne faut pas les confondre.

Publicités