Un site qui recueille les témoignages des handicapés moteurs

Être handicapé moteur, outre la perte de mobilité que cette situation provoque se concrétise aussi souvent à faire face à des circonstances très gênantes dans sa vie quotidienne dès qu'il s'agit de se déplacer à l'extérieur de son domicile. Le fait d'être handicapé ne supprime pas pour autant le sens de l'humour de la personne en fauteuil roulant qui est confrontée à des situations pénibles (ce qui peut hélas arriver à tout le monde), mais même si les situations sont parfois cocasses, il n'en reste pas moins que l'accès aux lieux accueillant du public devrait nécessairement être prévu pour tout à chacun puisse y accéder, handicapé ou non : escaliers non adaptés pour se rendre à un étage, ascenseur en panne, couloir trop étroit, lieux publics interdits aux handicapés, car sans accès spécial prévu, transports en commun inaccessibles, trottoirs trop hauts, commerces non adaptés... sont le lot commun des gens qui ne peuvent se déplacer que sur leur fauteuil roulant.
Le site I Wheel share a pour vocation de recueillir les témoignages et les anecdotes des personnes qui sont confrontées à des difficultés quotidiennes de cet ordre. Le site comme son nom le suggère mise sur l'humour et cela même si les obstacles qui barrent la route des handicapés moteurs sont aujourd'hui complètement inacceptables. Dans ce domaine la France a pris du retard et ce n'est pas le report à 2022 de l'échéance (prévue par la loi handicap en 2015) qui devait rendre obligatoire l'accès aux handicapés des bâtiments publics et des transports qui risque d'améliorer la situation.
Pour une prise de conscience à ces problématiques I Wheel share propose une plateforme pour le moment réduite à sa plus simple expression, c'est-à-dire recueillir des témoignages depuis une interface Web.

i-wheel-share

On indique sur un formulaire un lieu et une expérience vécue. Par la suite, les données collectées seront présentées sur une carte géographique, en fonction des handicaps, avec la possibilité de diffuser et de partager les lieux où des problèmes d'accès sont rencontrés. L'objectif étant de développer un réseau d'entraide en signalant les lieux qui ne sont pas encore adaptés.
Outre le site Web, des applications pour Android et iPhone sont également prévues dans les mois à venir.
Je remercie Cyril pour m'avoir communiqué par mail les informations sur I Wheel share tout en lui souhaitant bonne chance pour la bonne marche de ce projet dû à l'initiative d'Audrey Sovignet confronté à la situation lorsque son frère est devenu paraplégique.

Source : I Wheel Share

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

Author: Ballajack

Share This Post On