Que faire quand un PC ne démarre plus ?

Votre ordinateur se bloque avant même que le système d’exploitation n’ait le temps de se lancer ? Voici comment diagnostiquer les problèmes et les résoudre afin d’éviter qu’ils ne se reproduisent.

Les fameux écrans bleus tant redoutés des utilisateurs de Windows se font de plus en plus rares. Synonymes de plantage de la machine, ils peuvent toutefois survenir après une modification apportée au registre de Windows, après l’installation d’un pilote de périphérique inadapté à votre version du système ou en raison de la présence d’un virus.

Parfois, il suffit de relancer le PC pour que tout rentre dans l’ordre. Dans certains cas, hélas, au redémarrage, les choses se gâtent et la machine se bloque avant même le chargement de Windows.

Quelques réflexes simples devraient vous aider à régler le problème une fois pour toutes.

illustration-panne-ordinateur

Redémarrer avec la dernière bonne configuration connue

Si vous êtes confronté à votre troisième plantage successif en moins d’une heure, stoppez là vos essais. Éteignez le PC et attendez quelques minutes avant de le rallumer.

S’il s’agit d’un problème de surchauffe d’un composant clé (processeur, carte graphique ou mémoire vive), mieux vaut les laisser refroidir avant de retenter votre chance.

Ces soucis sont assez fréquents avec les portables. Ils se produisent surtout si vous les utilisez au lit ou posés sur les genoux, le tissu pouvant obstruer les ouïes de refroidissement.

Après un délai raisonnable, relancez le PC et dès la fin du chargement du Bios (le micrologiciel interne du PC), appuyez de manière répétitive sur la touche F8 (ou F5 sur certains modèles).

Procédez ainsi jusqu’à ce que le menu des options avancées de Windows apparaisse.

Dans la liste des modes de démarrage, recourez aux flèches directionnelles pour choisir l’option Dernière configuration valide connue.

Si la machine repart normalement, c’est que vous aviez installé un programme ou supprimé un fichier important par erreur.

Relancez l’ordinateur en « mode sans échec »

Le problème n’est pas résolu ? Vous avez bien retrouvé la main momentanément, mais l’ordinateur a planté de nouveau

Optez pour un redémarrage en « mode sans échec ». Répétez l’opération que je viens de décrire au paragraphe précédent, mais cette fois, sélectionnez l’option de démarrage Mode sans échec.

Windows se lance ainsi avec un minimum de pilotes et sans rien exécuter d’autre.

Vérifiez que le système demeure stable, puis réactivez un à un les pilotes et les logiciels de façon à reproduire la panne.

Pour cela, rendez-vous dans le Panneau de configuration. Cliquez sur Systèmes et sécurité puis, dans la colonne de gauche, sur Matériel et audio. Enfin, sous Périphériques et imprimantes, sélectionnez Gestionnaire de périphériques.

La liste de ces derniers s’affiche. Cliquez, par exemple, sur Carte graphique, puis effectuez un clic droit sur son nom. Choisissez Activer et redémarrez.

Si l’ordinateur rencontre un problème, c’est que ce pilote n’est pas compatible. Sinon, continuez votre investigation jusqu’à identifier le fautif.

Passez en revue vos pilotes

Sous Windows, la plupart des plantages proviennent de pilotes de périphériques défaillants.

Une fois que vous aurez installé une version des pilotes à jour et adaptée à votre Windows (Windows XP, Windows Vista, Windows 7, 8 ou 8.1, Windows 10, 32 ou 64 bits), le problème sera réglé.

Pour un moment du moins. Aussi, je vous invite à procéder à une vérification régulière des pilotes de votre PC afin de prévenir les soucis.

Windows intègre à cet effet un utilitaire appelé DXDiag. Utilisez le raccourci clavier Win + R pour afficher la fenêtre d’exécution, saisissez DXdiag et validez.

Un module d’analyse sonde alors votre PC, et notamment ses pilotes de périphériques. Passez en revue les onglets (Système, Affichage, Son, Entrée…) pour prendre connaissance d’éventuels problèmes.

Apprenez à décrypter les bips d’erreur du Bios

Normalement, lorsque vous redémarrez votre ordinateur, le Bios émet un bip signifiant que chaque composant est reconnu et fonctionnel.

Lorsqu’un problème survient, le Bios vous signale la nature de la panne en émettant plusieurs bips.

Pour savoir comment réagir, il faut apprendre à décoder ces alertes. La principale difficulté réside dans le fait que toutes les cartes mères ne disposent pas du même Bios et que chacun de ces microprogrammes possède son propre langage.

Par exemple, si aucun bip ne retentit, vous pouvez considérer que le processeur ou la mémoire sont mal installés ou qu’ils sont à l’origine de la panne.

Pour traduire les autres messages d’erreur renvoyés par votre Bios, reportez-vous à son manuel, ou notez sa référence et connectez-vous sur le site Vulgarisation informatique qui décrit les bips et les messages d’erreurs des BIOS.

Dépoussiérez les dispositifs de ventilation de votre PC

Si votre ordinateur plante chaque fois que vous l’utilisez longtemps ou que des logiciels sollicitent fortement le processeur et la carte graphique, la défaillance provient, à coup sûr, d’une surchauffe des composants.

Dans ce cas, nettoyez l’intérieur de votre PC. La poussière s’insinue partout et son accumulation finit par obstruer les orifices de ventilation et par réduire les performances des dispositifs de refroidissement installés sur le processeur et la puce graphique.

Débranchez votre ordinateur du secteur, retirez le capot et ôtez la saleté au moyen d’un pinceau doux et d’une bombe d’air comprimé.

Créez un utilitaire de secours avec Avast.

Si rien ne vous rend l’usage de votre PC, un virus est peut-être à l’origine de votre plantage.

Sur un autre ordinateur, installez la dernière version de l’antivirus gratuit Avast.

Dans le menu latéral, cliquez sur Outils, puis sur Disque de secours. Vous pouvez graver un CD-Rom ou une clé USB à partir duquel l’ordinateur démarrera et où seront installés des outils d’analyse.

Insérez un CD vierge dans le lecteur ou une clé USB et cliquez sur le bouton correspondant. Dans la fenêtre Créer le disque de secours, sélectionnez votre lecteur dans la liste des supports disponibles et suivez les indications.

Recherchez la présence de virus et de malwares

Insérez le CD de secours ou la clé USB dans la machine à problèmes et redémarrez-la.

Appuyez sur le bouton de mise sous tension et gardez la touche Suppr (ou Del) enfoncée. Utilisez le pavé directionnel pour indiquer que vous souhaitez démarrer depuis le lecteur de CD ou une clé USB.

Désignez le disque dur à contrôler (le disque système C:). Pour étendre l’analyse, cochez la case Tous les disques. Cliquez sur Démarrer l’analyse.

Selon le nombre et la taille des fichiers présents sur le disque dur, l’opération peut prendre de cinq à trente minutes. Lorsqu’une menace est détectée, Avast vous donne le choix entre supprimer l’élément incriminé et éventuellement le dossier où il se trouve, ou le mettre en quarantaine.

Une option qui permet de retrouver un système sain jusqu’à ce que vous ayez éradiqué définitivement le problème.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :