Internet est devenu en quelques années une industrie qui a permis à quelques entreprises sorties du néant de se développer jusqu’à atteindre la taille de multinationales. C’est le cas en premier lieu d’Amazon, de Google, de Facebook, de Twitter, etc. Il est assez difficile d’estimer l’activité réelle de ces mastodontes étant donné que le secret fait partie intégrante de leur mode de fonctionnement. C’est avec une certaine fascination que j’ai découvert le site The Internet in Real-Time qui affiche sur une page reproduisant les tuiles colorées de l’écran d’accueil de Windows 8, la quantité de données créées par ces poids lourds du Web. Le site ne précise pas exactement comment les informations présentées sont collectées mis à part quelques liens renvoyant vers des sources qui en fait ne donnent pas beaucoup de détails sur la méthode. Chaque tuile représente sur un compteur les diverses activités de quelques champions du Web : Twitter, Google, Amazon, Apple, Pinterest, NetFlix, Facebook, Skype… Le décompte du temps passé et la quantité de données transférées estimée en Go débutent dès l’arrivée sur la page. Les cumuls des secondes écoulées et le total des données sont calculés en bas à droite de la page. Au bout de quelques secondes, on est pris de vertige devant la masse colossale que représente cette activité numérique qui parfois se traduit par le gain d’espèces sonnantes et trébuchantes.
En supposant donc que les informations affichées sont exactes, on découvre en temps réel combien de nouveaux comptes Twitter sont créés seconde après seconde, le nombre de tweets rédigés depuis que les compteurs tournent, le nombre d’articles achetés sur Amazon, l’argent dépensé par les clients, le nombre de téléchargements d’applications sur les sites d’Apple ou sur le Play Store Android, le nombre de recherches effectuées sur le moteur de recherche de Google, les revenus publicitaires du même Google, le nombre d’heures de vidéos uploadées et vues sur YouTube, même chose pour les vidéos vues sur Netflix, etc. Des compteurs montrent aussi l’activité sur Pinterest, Facebook, Gmail, Google+, WordPress, Dropbox, Instagram… Les résultats sont hallucinants, rien ne semble pouvoir stopper cette frénésie.

the-internet-in-real-time

En bas de page un code HTML d’intégration est copiable pour les personnes souhaitant afficher The Internet in Real-Time sur leur propre site histoire de donner le tournis à leurs visiteurs.

Click image to open interactive version (via Penny Stocks Lab).
Source : The Internet in Real-Time

Boutons de partage :
Twitter Facebook Google Plus Linkedin email
Article rédigé par Eric Weyland