Zeste de savoir, ZdS pour faire plus court, est un nouveau site de tutoriels rédigés en Français consacré à l’informatique, à la programmation, aux sciences, aux technologies Web, etc. Il a été fondé par des bénévoles de l’ancienne équipe du très réputé Site du Zéro devenu récemment une entreprise commerciale avec un changement de nom en OpenClassrooms plus commercial et moderne aux yeux de son promoteur Mathieu Nebra. Certains anciens n’ont, semble-t-il, pas tellement apprécié ce changement de cap radical, d’où ce nouveau projet qui a pour objectif de faire renaître l’esprit de partage et surtout la gratuité totale qui animaient la communauté du Site du Zéro avant sa disparition. ZdS est structurée sous la forme d’une association à but non lucratif (loi de 1901) afin de garantir la gratuité des connaissances mises à disposition sur le site. ZdS après une phase bêta est ouvert à tous depuis le 21 juillet 2014.

zeste-de-savoir

Le projet semble bien parti, car l’ancienne communauté est en train de mettre en ligne bon nombre de tutoriels et d’articles techniques accompagnés de forums thématiques d’entraide entre les membres : programmation, site Web, multimédia et jeux vidéo, systèmes et matériels, sciences (mathématiques, physique), bureautique…. Les textes publiés sont sous licence libre et sont validés par des experts du domaine traité avant d’être diffusés. Les tutoriels mis à disposition sont téléchargeables aux formats HTML, PDF, EPUB et sous la forme d’une archive TAR. Ils s’adressent aux débutants comme aux personnes plus expérimentées. Pour faciliter l’accès aux nouveaux contenus, des flux RSS permettent de s’abonner aux nouveaux messages et aux nouveaux sujets de discussion. Les tutoriels sont en accès libres, sans nécessiter de s’inscrire sur le site pour pouvoir les lire. L’inscription est par contre obligatoire pour participer à la vie de la communauté, c’est-à-dire publier des tutoriels, rédiger des articles ou apporter des commentaires.

Le financement de ZdS repose exclusivement sur les cotisations faites au bénéfice de l’association ; aucune publicité n’est affichée sur les pages du site. Les fondateurs affirment ne pas être animés d’un esprit revanchard et avoir fait le deuil de l’aventure réussie sur le Site du Zéro qu’ils espèrent faire renaître de ses cendres. C’est tout le bien que je leur souhaite.

Source : Zeste de savoir

Boutons de partage :
Twitter Facebook Google Plus Linkedin email
Article rédigé par Eric Weyland