L’origine des smileys résumée par une illustration

Le terme smiley est d’origine anglaise, plus précisément du verbe « to smile » qui signifie sourire. Très employés sur Internet, les smileys sont des petits pictogrammes de visages de couleur jaune qui expriment une émotion : le sourire pour exprimer le contentement, la joie, la grimace, les larmes…

Les smileys sont très prisés des adolescents qui en usent et en abusent pour renforcer leurs messages dans leurs SMS, leurs mails ou encore sur les réseaux sociaux. On emploie aussi le terme émoticônes, car les smileys sont avant tout utilisés pour exprimer des émotions qu’on a du mal à décrire à l’écrit.

L’origine des smileys n’est pas liée à l’informatique, car le plus célèbre d’entre eux, le visage jaune souriant, est apparu au milieu des années 60 pour renforcer le moral des employés d’une société d’assurance américaine.

L’origine historique des smileys n’est cependant pas avérée, car d’autres sociétés et particuliers en revendiquent la paternité, sans en apporter la moindre preuve. En France le célèbre logo a même été déposé auprès de l’institut national de la propriété industrielle. Il s’agit d’une marque commerciale…

Mieux vaut rire de ces péripéties, même si certains tentent toujours de se remplir les poches sans trop se casser la tête, en s’attribuant les créations des autres.

Le mot smiley se remplace avantageusement dans la langue française par de nombreux autres mots : frimousse (terme recommandé par la Commission générale de terminologie et de néologie), binette (terme recommandé par l’Office québécois de la langue française), trombine, tronche, mimique…

Voilà un petit clin d’œil en image qui explique l’origine des smileys.

origine-smileys

Comme pour la marmotte et le chocolat, cela ne doit pas être pris au premier degré.

De nombreuses polices de caractères intègrent les émoticônes qui sont se multipliées de façon exponentielle, au point qu’elles représentent maintenant tout et n’importe quoi, et plus seulement des émotions humaines.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :