La photo de profil est un passage obligé dès que l’on souhaite se mettre en valeur sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter…) en présentant aux autres membres un visage avantageux. Certains n’hésitent pas à y mettre la véritable photo de leur bobine (en général une jolie photographie retouchée avec Photoshop prise dix ans auparavant), mais d’autres, plus pudiques, se contentent d’un avatar dessiné et stylisée censé illustrer leur personnalité ou au mieux leur apparence physique. Personnellement, je fais partie de la seconde catégorie.
Tout le monde n’étant pas doué pour le dessin, la création d’un avatar est grandement facilitée par l’utilisation de l’application en ligne gratuite PickaFace. L’outil s’utilise avec ou sans inscription (par la création d’un compte ou en connectant depuis une authentification Twitter, Facebook ou un compte Google).
L’inscription sur le site est recommandée si on souhaite sauvegarder les avatars que l’on va créer, quand on veut les modifier plus tard sans tout recommencer de zéro, pour communiquer avec les autres membres du site, laisser des commentaires, envoyer des cartes et disposer de plus d’éléments à personnaliser sur ses avatars.
Le site se finance par la vente des fichiers graphiques des avatars en haute résolution (format PNG au format 2020 x 2040 pixels vendus 1.49 $).

pickaface-accueil

L’interface du site en anglais est particulièrement bien pensée. Un avatar se créé depuis un modèle standard en personnalisant divers aspects, sexe du personnage, forme du visage, couleur de la peau, système pileux (moustache, barbe, bouc…), yeux, nez, bouche, oreilles, coupe de cheveux, accessoires vestimentaires (haut de la tenue, cravate, foulard, nœud papillon, écharpe…) et divers autres accessoires (chapeaux, lunettes, boucles d’oreilles…) et décors de fond. Au total, ce sont plus de 550 caractéristiques différentes qui sont proposées par l’application qui varient selon que l’on travaille avec un avatar féminin ou masculin. Depuis l’éditeur d’avatars, des raccourcis clavier autorisent quelques actions supplémentaires sur les éléments du visage et les accessoires : retournement horizontal, ajustement vertical, taille, positionnement.

picckaface-editeur
On obtient un avatar complètement aléatoire en cliquant sur l’icône marquée d’un point d’interrogation (uniquement quand on est inscrit sur le site). Avant de sauvegarder un avatar, il faut le nommer et lui attribuer un ou plusieurs mots-clés. Le moteur de recherche intégré au site s’en sert pour trouver des avatars répondant à certains critères ou pour afficher des avatars similaires à celui qu’on vient de créer. Les avatars se récupèrent simplement d’un clic droit de souris en enregistrant l’image au format PNG (215 x 215) sur son disque dur.
PickaFace donne aussi accès aux avatars créés par les autres membres : nouveaux utilisateurs, créations récentes des membres, avatars les mieux notés, avatars les plus regardés, etc.
L’outil est complet, il autorise une grande variété de création tout en restant très simple d’utilisation ce qui en la matière est une véritable réussite.

Source : PickaFace

Boutons de partage :
Twitter Facebook Google Plus Linkedin email
Article rédigé par Eric Weyland