Vous voulez publier sur votre blog différentes photos et vous aimeriez que certaines parties de ces photos soient floutées pour éviter que des personnes susceptibles et procédurières ne soient reconnues, pour masquer une plaque d’immatriculation d’un véhicule ou pour cacher des parties  anatomiques charnues un peu osées, voir pour dissimuler des scènes pornographiques aux yeux des plus innocents. Après quelques recherches, je n’ai trouvé qu’un outil en ligne capable d’une opération à priori élémentaire consistant à flouter une zone d’une image à l’aide de petites mosaïques qui vont rendre floues certaines parties de l’image. Il est bien entendu possible d’utiliser des outils de retouches photos comme Photoshop ou Photofiltre pour réaliser ce genre de manipulations mais n’étant pas un grand spécialiste de ce genre de logiciels, je recherchais donc quelque chose de très simple.

Make Mosaic est une application en ligne permettant de flouter une zone sur une image, son seul inconvénient est que son interface est en japonais. Pour surmonter cette barrière linguistique (du moins pour moi) je me suis aidé de Google Translate pour traduire la page du site de Make Mosaic.

De toute façon ce n’est pas trop gênant car l’outil est tout simple à utiliser et fonctionne tout à fait correctement.

Pour commencer, il faut charger l’image que l’on souhaite flouter. Cliquer sur le bouton Choisissez un fichier (écrit en français) puis sur le bouton juste sur sa droite pour valider votre choix. L’image choisie s’affiche alors à l’écran.

flouter-image-exemple

Les cinq boutons en dessous de l’image permettent de choisir le niveau de floutage, du plus léger au plus accentué. A l’aide de la souris, dessiner sur l’image la zone que vous désirez flouter puis cliquer sur le bouton de validation (celui en dessous des cinq boutons d’options).

flouter-image

Ci-dessus le résultat obtenu, le visage de la personne est maintenant flouté. Pour récupérer l’image, faire un clic-droit sur la souris et choisir Enregistrer l’image sous… (je n’ai pas pu trouver un autre moyen de faire).

Si vous connaissez des outils en ligne disposant d’une interface en anglais ou en français, merci de laisser le lien en commentaires.

Boutons de partage :
Twitter Facebook Google Plus Linkedin email
Article rédigé par Eric Weyland