Evaluer en ligne son risque cardiovasculaire

Il a été établi par de savants médecins que le mode de vie influait sur la santé et sur les risques cardiovasculaires encourus. Pour faire le point et savoir si on constitue une personne à risque, la Fédération française de cardiologie a eu la bonne idée de mettre en ligne un outil pour faire le point sur l’impact de nos habitudes sur la bonne santé de notre cœur. Le questionnaire anonyme appelé J’aime mon cœur se déroule en moins de trois minutes en répondant le plus sincèrement possible à une cinquantaine de questions regroupées en 5 catégories.
Il faut d’abord préciser si on est une femme ou un homme, dans quelle tranche d’âge on se situe, sa situation maritale, etc.
On passe ensuite aux habitudes alimentaires : prise de petit déjeuner, consommation journalière de fruits et légumes, types de graisses animales les plus régulièrement consommées et à quelle fréquence (viande, charcuterie, produits laitiers entiers), consommation de poisson, consommation de plats cuisinés préparés du commerce ou faits maison, consommation de conserves, salage supplémentaire des aliments…
La partie suivante du questionnaire s’intéresse à notre activité physique : marche journalière et durant combien de temps, nombre de fois par semaine où on pratique une activité physique, activités pratiquées pendant les weekends…
Le questionnaire demande ensuite si on est fumeur ou non-fumeur, si on consomme de l’alcool ou des boissons dites énergisantes, si la durée de notre sommeil est supérieure à 7 heures par nuit, si on est sujet à des troubles du sommeil, si on ronfle…
On continue en précisant si on se sent anxieux, si on est sujet à des colères, si on rit au moins une fois par jour, si on a tendance à exprimer ou non ses émotions, si on se sent seul, si on gère seul son environnement familial, si on pratique une activité de relaxation (yoga, sophrologie…), et si on prend des antidépresseurs, des anxiolytiques ou des médicaments hypnotiques.

 mesure-risque-cardiovasculaire

Les questions concernent ensuite l’environnement professionnel pour déterminer si on est salarié, travailleur indépendant, à la recherche d’un emploi, étudiant ou retraité.
Quand toutes les réponses ont été données, l’outil affiche une page de synthèse montrant les résultats obtenus avec les différents points à surveiller et surtout qui montre clairement si on a ou non un profil à risque.

Source : J’aime mon cœur

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :