Beaucoup de mots de la langue française peuvent s’écrire sous une forme abrégée plus courte. C’est par exemple le cas pour les adjectifs numéraux (premier, deuxième, troisième…) dont les abréviations sont 1er, 2e, 3e, etc., les noms de lieux (avenue, boulevard…), les civilités (Madame, Monsieur, Docteur, Maître…)… Ces abréviations respectent des règles d’orthographe et typographiques bien précises, pas toujours très bien connues, dont on trouvera l’inventaire sur le site Les-abréviations. Les pages détaillent les procédés d’abréviation des mots, comment les écrire au féminin et au pluriel, leur mise en majuscule, les signes de ponctuation à respecter… À partir d’une abréviation inconnue, il aussi possible de remonter jusqu’au mot initial pour connaître sa signification (pas facile par exemple de savoir que Cel s’emploie pour Colonel). Les abréviations les plus couramment utilisées sont présentées par ordre alphabétique sur une page.
Le site ne se contente pas de traiter des abréviations puisqu’il détaille aussi un très grand nombre de sigles et acronymes, parfois bien mystérieux, dont les administrations et les organismes internationaux sont si friands. Certains termes sont même passés dans le langage courant sans qu’on sache précisément ce qu’ils signifient : être payé au SMIC, déclencher le plan ORSEC, passer le CAPES…
Le site renvoie vers des pages listant les sigles utilisés internationalement, dans l’Union européenne, dans l’éducation nationale, par les partis politiques et ceux largement usités dans le domaine technologique.

signification-abreviation-sigle-symbole

La catégorie symboles présente les nombreux symboles utilisés dans la vie quotidienne, les principaux symboles mathématiques et leur signification, les symboles du système international de mesures (unités de base : longueur, superficie, volume, masse, temps, puissance, températures), les symboles internationaux des unités monétaires classés par pays (avec le nom de la devise et les symboles utilisés pour les abréger par les normes ISO 3166 et ISO 4217), et une liste des symboles chimiques classée par élément.
La rubrique Les chiffres présente les règles d’usage et d’écriture des chiffres arabes concernant les dates, les âges, les heures, les minutes, les secondes, les numéros de lois et de décrets… Les chiffres romains sont décrits et on apprend dans quels contextes on doit les utiliser : pour écrire les numéros de siècles et de millénaires, les années du calendrier républicain, les numéros dynastiques (roi, empereur, pape…), les régimes politiques, les grandes divisions (volume, tome, chapitre…) d’un ouvrage littéraire.

Source : Les-abréviations.com

Boutons de partage :
Twitter Facebook Google Plus Linkedin email
Article rédigé par Eric Weyland