L’application Web Ifttt est devenue un compagnon indispensable à tous les geeks qui se respectent et qui aiment avoir des petits bots qui travaillent pour eux dans l’ombre afin de réaliser de basses besognes.

android-automatisme

Sur le même principe, mais encore en phase de développement, sur Android on peut se tourner vers Atooma qui permet déjà de mettre en place un certain nombre d’automatismes.

L’interface du programme en anglais reste simple puisqu’il suffit de configurer des déclencheurs (triggers) qui vont s’activer sous diverses circonstances.

A la première utilisation d’Atooma, il faudra s’authentifier via un compte Google.

Différentes fonctions du téléphone, des applications et des actions à effectuer sont implémentées, le principe est de définir une condition (IF) puis de lui associer quelque chose à faire quand cela arrive (DO).

android-tache

A titre d’exemples, il est possible d’empêcher son téléphone de sonner quand la batterie est trop faible, envoyer un mail automatiquement à un moment précis de la journée, ne pas afficher les textos quand on conduit (le GPS renvoie une vitesse)…

On choisit les différents déclencheurs disponibles sur une roue colorée puis on choisit sur le même principe les actions à effectuer automatiquement.

atooma1

Les déclencheurs et les actions suivantes sont gérés :

  • Gestion des fichiers et des répertoires (création, modification)
  • Ajout ou suppression d’une musique, d’une photo ou d’une vidéo
  • Test du niveau de batterie ou de l’état de charge
  • Test d’installation ou de désinstallation d’applications
  • Test du Bluetooth
  • Test de la présence d’un écouteur
  • Test du mode avion
  • Test de la position GPS
  • Test du WiFi
  • Fonctions de temps (heure, compte à rebours)
  • Prise en charge de DropBox, de Twitter, de Gmail, de Facebook…

atooma2

Les fonctions sont très nombreuses et fréquemment mises à jour pour plus d’interaction entre les différents éléments.

qr-code-android-atooma

Source : AtoomaSite Web de l’éditeur

Boutons de partage :
Twitter Facebook Google Plus Linkedin email
Article rédigé par Eric Weyland