Changer de disque dur sans perdre de données

En moins d’une heure, montre en main, voici comment retrouver un ordinateur pleinement opérationnel, sans devoir réinstaller Windows ni vos logiciels.

Une faiblesse qui augure d’une panne imminente, le manque d’espace… les raisons de changer de disque dur sont nombreuses. On repousse l’échéance face à la difficulté présumée de l’opération, alors que le remplacement proprement dit du disque ne pose pas de problème particulier.

Qu’il s’agisse d’un PC de bureau ou d’un portable, en dix minutes l’affaire est réglée. Seuls les ordinateurs de type tout-en-un demandent un peu plus de travail, en raison d’un accès plus délicat au disque dur.

La partie la plus ardue et la plus chronophage reste la sauvegarde et la restauration de vos données. À moins d’utiliser un utilitaire de clonage, qui réalisera une copie conforme de l’ancien disque sur le nouveau.

Installez ce dernier dans le PC, redémarrez : tout votre environnement habituel est là, comme si rien ne s’était passé.

Pour cette opération, j’ai opté pour l’utilitaire AOMEI Backupper Standard, un logiciel gratuit complet, capable de dupliquer tout le disque dur ou juste les partitions de votre choix (Windows, Linux…) et compatible avec les volumes dynamiques.

disque dur

Étape 1 : Faites le ménage sur votre disque dur actuel

Le logiciel de clonage va reproduire à l’octet près le contenu du disque actuel. Cela comprend les fichiers inutiles, les éventuels virus et malwares ainsi que les secteurs défectueux. Pour repartir du bon pied avec un disque sain, un peu de ménage s’impose.

Ouvrez l’Explorateur de fichiers de Windows, effectuez un clic droit sur le disque à cloner et activez la commande Propriétés. Sur l’onglet Général, cliquez sur le bouton Nettoyage de disque, puis sur Nettoyer les fichiers systèmes. Attendez la fin de l’analyse et confirmez l’opération par OK, Supprimer les fichiers.

Retournez dans la fenêtre des propriétés du disque et placez-vous sur l’onglet Outils. Sélectionnez Vérifier maintenant. Cochez les options Réparer automatiquement et Rechercher et tenter une récupération des secteurs défectueux. Cliquez sur les boutons Démarrer, Planifier la vérification de disque. L’analyse interviendra lors du prochain démarrage du PC.

En attendant, toujours depuis l’onglet Outils de la fenêtre des propriétés du disque dur, cliquez sur Défragmenter maintenant. Sélectionnez votre disque, cliquez sur Défragmenter le disque et attendez la fin de l’opération.

Étape 2 : Ajustez la partition système

Si vous remplacez le disque dur par un modèle de plus grande capacité, vous pouvez passer à l’étape 3. Sinon, quand vous changez un disque dur classique pour un SSD par exemple, assurez-vous que la partition que vous vous apprêtez à cloner ne dépasse pas la capacité du nouveau disque dur, sans quoi l’opération échouera.

Notez l’espace utilisé sur le disque via l’onglet Général des Propriétés. Si cette valeur est supérieure à la capacité du nouveau disque, déplacez les dossiers volumineux (vidéos, photos, musique) sur une clé USB ou un disque externe.

Déroulez ensuite le menu Démarrer de Windows, faites un clic droit sur Ordinateur et activez la commande Gérer. Cliquez sur Gestion des disques dans la section Stockage du menu latéral.

Faites un clic droit sur votre disque (Système C:), sélectionnez Réduire le volume. Windows calcule l’espace pouvant être déduit de la partition. Activez Réduire pour valider. La partition est redimensionnée et l’espace libéré apparaît comme non alloué.

Étape 3 : Préparez le nouveau disque dur

Le logiciel de clonage copie les données d’un disque à l’autre. Le nouveau périphérique doit donc être connecté au PC. Installez-le dans un boîtier USB externe adapté (2,5 ou 3,5 pouces) et, si possible, équipé d’un connecteur USB 3.0 pour un transfert plus rapide. Les boutiques spécialisées en proposent dès 15 euros.

Étape 4 : Lancez le clonage

Téléchargez AOMEI Backupper Standard sur le site de l’éditeur AOMEI. Lancez l’installation d’un double-clic sur le fichier Backupperfullexe.

Ouvrez le logiciel, puis activez l’onglet Clone, Disk Clone. Sélectionnez le disque à dupliquer (dans notre cas, Disk0). S’il abrite plusieurs partitions, elles seront toutes incluses à la copie. Cliquez sur Next.

Choisissez le disque de destination (votre nouveau périphérique) de façon à l’afficher en surbrillance. Cliquez ensuite sur Next puis sur le bouton Yes pour fermer la boîte de dialogue vous informant que le contenu du disque cible sera effacé.

Cochez l’option Sector by sector au bas de la page de résumé si les deux disques ont une capacité identique. Si le nouveau offre davantage d’espace, activez le lien Edit partitions on the destination disk et cochez l’option Fit all partitions to the entire disk.

AOMEI Backupper Standard ajuste ainsi la taille des partitions afin d’utiliser toute la capacité disponible (vous pourrez toujours procéder à ces ajustements après coup en passant par le module Gestion des disques de Windows). Cliquez sur Start Clone pour lancer la duplication. L’opération se déroule sans que vous ayez à quitter Windows. Vous pouvez même continuer à utiliser votre PC.

Étape 5 : Installez le nouveau disque dur

La durée du clonage dépend de la rapidité des disques, de la quantité de données à copier et du type de connexion(USB 2.0, USB 3.0). Attendez la confirmation du bon déroulement de l’opération.

Éteignez le PC, débranchez le boîtier USB et sortez le nouveau disque dur (ou extrayez-le du dock USB). Ouvrez le capot de l’ordinateur ou dévissez la trappe d’accès située sous votre portable.

Enlevez le disque dur en place en ôtant délicatement les câbles Sata et d’alimentation. Installez la nouvelle unité et branchez-y les câbles utilisés par l’ancien disque dur. Refermez le PC, redémarrez : Windows se lance sans accrocs.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :