La carte de France de la corruption

Il n'y a pas de semaines où des affaires de corruption ou autres turpitudes mettant en cause des élus locaux, des hommes politiques de premier plan, voire des ministres ou un ancien Président de la République, ne fassent pas la une de l'actualité. Quand ces affaires n'aboutissent pas le plus souvent à des non-lieux, les condamnations sont très très longues à venir, car évidemment les mis en cause qui ne sont pas du menu fretin disposent des moyens financiers pour se payer les services des meilleurs avocats qui vont tout mettre en œuvre pour que tous les recours prévus par la loi bénéficient à leurs clients ce qui donne l'impression que la Justice ne passe jamais pour les riches et les puissants.
Quand une condamnation définitive est prononcée par les tribunaux, je suis d'avis que la sanction devrait prévoir une inéligibilité à vie, sans la moindre exception possible, pour l'élu qui s'est fourvoyé.

visualiser-corruption

En attendant, je peux toujours rêver, qu'une telle disposition soit votée et entre en vigueur, je tiens à mentionner ici le site Visualiser la corruption qui présente sous la forme d'une carte de France les affaires de corruptions ayant abouti et ayant entrainé des condamnations. Comme il n'existe évidemment pas de base de données nationale qui centraliserait les condamnations prononcées par la justice française, le site développé par l'association Transparency International France et ses bénévoles compte sur toutes les bonnes volontés pour enrichir cette base de données que tout le monde devrait consulter avant de donner un suffrage électif à quiconque. Pour le moment le site répertorie un peu moins de 300 affaires sur les quinze dernières années, mais nul doute que la base va rapidement prendre de l'ampleur.

exemple-visualiser-corruption

Depuis la carte un menu en haut de l'écran donne accès à divers outils :

  • Un moteur de recherche ; on peut effectuer des recherches par ville, nom de société, type de corruption, etc.
  • Différentes vues et statistiques par régions et départements
  • Des statistiques générales (durée des procédures, niveau des décisions, infractions les plus fréquentes classées par pourcentages, secteurs concernés, nombre d'affaires par régions et nombre d'affaires par départements)
  • Méthodologie employée
  • Les dernières affaires
  • Une FAQ (Foire Aux Questions)
  • Le lexique de la corruption pour apprendre ce qu'est un abus de biens sociaux, un abus de confiance, un blanchissement d'argent, le clientélisme, la concussion, le conflit d'intérêts, la corruption proprement dite, le détournement de fonds, l'emploi fictif, l'entente illicite, l'escroquerie, le faux et usage de faux, le favoritisme, la gestion de fait, le népotisme, le pantouflage, la prise illégale d'intérêt, le recel et le trafic d'influence ; comme on le constate, le catalogue est vaste !
  • Un formulaire pour signaler une affaire jugée ou pour signaler d'éventuelles erreurs

L'initiative est excellente, même si je regrette que les noms des condamnés ne soient pas mentionnés en toutes lettres, ni leur photo affichée en grand sur un mur de la honte. En effet, du fait de la loi informatique et liberté (article 9), il n’est pas possible, pour une association, de procéder à un traitement de données à caractère personnel relatives aux infractions, condamnations et mesures de sûreté. Toutes les données à caractère personnel ont donc été anonymisées, mais sont suffisamment explicites pour que les intéressés soient facilement identifiables par leurs fonctions à l'époque des faits.

Outre quelques détails sur les affaires et les condamnations prononcées, le site Visualiser la corruption a également le mérite d'évaluer ce que coûte la corruption à la collectivité, du moins celle qui est visible qui ne représente qu'une infime partie de cette triste réalité.

Source : Visualiser la corruption

Publicités

Author: Ballajack

Share This Post On
62 Partages
Tweetez35
Partagez10
+112
Partagez5