Les données sur la transparence des professionnels de santé

La Base de données publique Transparence – Santé est peu connue du grand public, mais devrait être régulièrement consultée pour se faire une idée qu’entretiennent les professionnels de santé (médecins, chirurgiens, associations de médecins, établissements de santé, hôpitaux, presse spécialisée…) avec les laboratoires et les industries pharmaceutiques. Pour résumer, elle contient les liens d’intérêts qui lient les acteurs de la santé avec les industriels du médicament grands pourvoyeurs de cadeaux divers et variés dans le but désintéressé de favoriser la prescription de leurs produits.
Par liens d’intérêts, il faut comprendre les avantages directs ou indirects dont la valeur est supérieure à 10 euros. Ce sont soit des avantages en nature (repas, don de matériel…), soit les conventions auxquelles les médecins sont souvent conviés par les laboratoires (congrès, prises de parole lors de colloques, activités de recherche rémunérées, essais cliniques sur un produit, formations…). L’objectif de cette base de données est bien entendu d’évaluer la neutralité d’un professionnel de santé dans l’exercice de son métier, car bien évidemment des dérives existent.
La base de données est accessible via un formulaire de recherche qui permet d’une part d’effectuer une requête par entreprise et d’autre part par bénéficiaire. Dans ce dernier cas de figure, un système de filtres permet de cibler nominativement un professionnel de santé précis, par exemple son médecin traitant ou toute autre catégorie de professions : dentiste, infirmier, kinésithérapeute, pharmacien, opticien, etc.

bd-transparence-sante

Les avantages directs ou indirects déclarés sont listés avec quelques détails :  l’identité des parties concernées, la nature de l’avantage, la date et la valeur du moment qu’elle est supérieure à dix euros.
Par contre pour les conventions, qui il faut le savoir ont parfois lieu dans des pays exotiques, les informations données ne sont pas complètes, car la valeur de ces conventions n’est pas indiquée. Il faudra donc se contenter des informations suivantes : l’identité des parties concernées et la date de la convention son objet et son programme. La transparence trouve ici sa limite ce qui est un peu dommage.
Cette base de données est mise à jour deux fois par an sur la foi des déclarations des entreprises et les informations sont accessibles pendant cinq ans.

Source : Base de données publique Transparence – Santé

Publicités

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :