Il y a quelques jours une collection de livres et de photos consacrés à la criminologie était vendue aux enchères à l’Hôtel Drouot. Il s’agissait des objets de la bibliothèque Zoummeroff, un riche industriel âgé de 84 ans, héritier de l’entreprise Facom, dont la passion a été de collectionner sa vie durant des documents en rapport avec la justice, l’application des peines, les criminels, les grandes affaires qui ont marqué les tribunaux, etc. La collection n’est pas pour autant dispersée aux quatre vents puisque de nombreux documents ont été numérisés et mis en ligne sur un site Web permettant de retrouver virtuellement ces archives étonnantes. L’interface du site est assez vieillotte, la navigation et la recherche ne sont pas très intuitives, mais avec un peu de patience les amateurs y trouveront des pièces tout à fait étonnantes pour peu que ces sujets les passionnent.
La partie la plus riche est regroupée dans la section Exposition Virtuelle qui donne accès aux documents (photographies, dessins, caricatures, articles de presse, manuscrits…) de grandes affaires criminelles qui ont marqué l’histoire de la justice : L’affaire Landru avec de nombreuses photos prises durant le procès du tueur en série, la bande à Bonnot, l’affaire Violette Nozière, l’affaire Dreyfus, l’affaire Marie Besnard, l’affaire Mata Hari, l’affaire Dominici,  l’affaire Stavisky, des documents sur la Gestapo française, etc. Les différents documents sont correctement numérisés avec une fonction de zoom assez puissante pour lire les articles de journaux de l’époque.
L’autre partie du site appelée Bibliothèque est consacrée à la recherche et à l’exploration des ouvrages de la bibliothèque qui renferme 11813 livres, documents et 3409 illustrations.

collection-zoummeroff

On y trouve beaucoup de documents anciens comme une lettre de Cervantès décrivant sa captivité et sa mise en esclavage, les manuscrits de Pierre-François Lacenaire (l’assassin écrivain), une partie des interrogatoires de Ravaillac puis l’exposé du détail du supplice qu’il a du enduré, les pièces du procès de Louis XVI, des photos dédicacées par Landru, le dossier de l’avocat général sur cette même affaire Landru, des croquis d’audience réalisés pendant le procès Dreyfus, des dessins de détenus et de surveillants… Dans la rubrique Ouvrages illustrés l’accès aux documents se fait via un menu contextuel présentant les thèmes par ordre alphabétique : Affaire Cartouche, erreurs judiciaires, régicides, révolution française…
Il s’agit d’un véritable musée virtuel qui devrait ravir les passionnés d’histoire comme l’a été toute sa vie Philippe Zoummeroff. L’accès à l’ensemble du site est intégralement gratuit. En y créant un compte utilisateur, on a la possibilité de sauvegarder des sélections de documents dans un espace personnel.

Source : La bibliothèque Zoummeroff

Boutons de partage :
Twitter Facebook Google Plus Linkedin email
Article rédigé par Eric Weyland