Contrairement à Chrome, le navigateur Firefox ne propose pas la traduction des pages Web via Google Translate quand un contenu n’est pas rédigé en français. Avec l’extension S3 Google Translator on va ajouter cette fonctionnalité de traduction dans Firefox accessible depuis une barre d’outils.
Après l’installation de l’extension, il faudra redémarrer Firefox pour que la barre d’outils soit accessible en haut de la fenêtre de Firefox.
L’extension reconnait une cinquantaine de langues et permet la traduction complète d’une page Web, d’une sélection de texte sur une page ou encore la traduction d’un mot ou d’une phrase à la volée que l’on va saisir directement depuis la barre d’outils. Toutes les traductions s’appuient sur Google Translate ce qui signifie que les résultats produits restent assez moyens dès que l’on demande des traductions autres qu’en anglais, mais restent acceptables pour une compréhension générale d’un texte.
Outre la barre d’outils, l’interface de S3 Google Translator est accessible depuis un menu et depuis le menu contextuel de Firefox à partir duquel on va pouvoir traduire l’intégralité d’une page ou une sélection de texte surlignée à la souris.
Diverses options permettent en outre de traduire automatiquement et systématiquement les pages de sites Web en particulier, d’attribuer des actions spécifiques aux boutons de la souris quand on clique sur le menu, de configurer des raccourcis clavier pour traduire une page Web en entier, un mot ou une sélection de texte ou du texte qui a été copié dans le presse-papier.

firefox-logo

Pour éviter d’avoir en permanence de la place prise par la barre d’outils, il est possible de la masquer et d’accéder uniquement au module de traduction via le menu contextuel ou les raccourcis clavier ce qui s’avère moins intrusif sur l’interface du navigateur.
L’extension inclut aussi une fonction pour lire le texte à traduire ou traduit dans les langues choisie, mais malheureusement, seuls les 100 premiers caractères sont pris en compte.

Source : S3 Google Translator

Boutons de partage :
Twitter Facebook Google Plus Linkedin email
Article rédigé par Eric Weyland