A la veille d’un viaduc de quatre jours, le multi récidiviste Julien après moult (mot invariable pas facile à placer du latin multum, ‘beaucoup’) patates chaudes vient de me refiler une de ses chaussettes (sale bien évidemment) m’invitant gentiment à dévoiler les trois choses qui boostent mon envie de bloguer. Ces articles destinés à former une chaîne a été prolongée par Cédric, un de ses complices en infamie bien connu dans la blogosphère pour ses articles écrits sous l’emprise de diverses substances.

motivation

Face à ce coup bas, je ne pouvais rester muet plus longtemps et j’ai donc décidé de dévoiler à mes lecteurs et au monde entier les trois choses qui boostent le plus mon envie de bloguer.

Raison numéro 1 : écrire

Le plaisir d’écrire : l’écriture me grise (ce qui m’évite d’avoir recours aux divers breuvages ingurgités en grande quantité par Cédric déjà nommé plus haut). Quand j’ai commencé il y presque deux ans à commettre quelques billets, je me suis rendu compte rapidement qu’il n’était pas si facile que ça d’aligner des phrases ayant un minimum de sens. Donc, écrire sur mon blog entretient mon style en le musclant, je le vois comme un exercice quotidien comme d’autres font leur footing. Je m’entraîne jour après jour avec comme objectif d’écrire des textes plus ambitieux.

Raison numéro 2 : indépendance

A priori vivre de ses blogs, c’est complètement illusoire. Pourtant j’y crois. Je me suis fixé un délai de trois à quatre ans pour vivre de mes écrits à 100%. En la matière, je suis persuadé que le temps joue en faveur des plus endurants. Devenir mon propre patron et y travailler jour après jour, c’est certainement ce qui me motive le plus dans ma volonté de publier chaque jour des billets.

Raison numéro 3 : garder mon capital en neurones

Garder ma curiosité en éveil, car l’informatique ça bouge tout le temps, ça évolue, ça oblige à remettre en cause son savoir, à apprendre sans discontinuer. Rien de tel que d’agiter ses neurones pour les garder bien vivaces à l’abri de la routine et du train train d’un travail conventionnel qui d’après moi mène tout droit à la sclérose de l’intellect.

Bon maintenant, il faudrait que je désigne des victimes pour étendre encore cette chaîne d’articles. Je préfère leur laisser le soin de s’exprimer : j’invite donc toutes les blogueuses et tous les blogueurs à se manifester pour nous dévoiler à leur tour les trois choses qui boostent leur envie de bloguer.

Mes sincères remerciements à Julien !

Boutons de partage :
Twitter Facebook Google Plus Linkedin email
Article rédigé par Eric Weyland